• SC Bastia
  • Girondins de Bordeaux
  • SM Caen
  • Evian Thonon Gaillard FC
  • En Avant Guingamp
  • Racing Club de Lens
  • Lille OSC Métropole
  • FC Lorient-Bretagne Sud
  • Olympique Lyonnais
  • Olympique de Marseille
  • FC Metz
  • AS Monaco FC
  • Montpellier HSC
  • FC Nantes
  • OGC de Nice Côte d'Azur
  • Paris Saint-Germain FC
  • Stade de Reims
  • Stade Rennais FC
  • AS Saint-Étienne Loire
  • Toulouse FC

Caen devait perdre ce match ? (1ère partie)

Caen 1 - 2 Bordeaux

 
3
 
Je ne voudrais pas être parano... Mais il y a de quoi le devenir... Revenons sur cette semaine tumultueuse.


La semaine débute par "l'affaire" Sala...

La déclaration de Garande faite au micro de FBBN résume la situation:

« J’avais besoin de lui dire des choses, c’est entre lui et moi, assure-t-il, avant d’en dire un peu plus. Pour Emiliano Sala, il n’y avait pas d’accord. On devait s’appeler. Mais avant, quand vous balancez sur Internet que Sala ne va pas jouer, que vous faites intervenir des entraîneurs qui ne sont plus au club comme Jean-Louis Garcia qui dit « Garande et Gravelaine sont des hommes de parole », vous avez un peu le couteau sous la gorge. J’ai même cru à un moment que Pascal Obispo allait donner son avis ».

JL Triaud, par la manière employée, est juste répugnant !

Je tiens à rappeler une chose. Quand bien même le fait qu'un joueur prêté ne joue pas contre son club d'appartenance est une pratique courante, ce n'est en aucun cas une légalité. Et ça, Bordeaux l'a oublié et a mit comme le dit à juste titre Garande, le couteau sous la gorge.

Dans la situation qu'est le Stade Malherbe, notamment avec l'affaire dite "des matchs truqués" (j'y reviendrais...), pour qui serions nous passé si nous avions fait jouer Sala, alors que tous les médias avait repris l'information faussée du président Girondins ? Quelle image aurions nous véhiculée ? On ne pouvait que s'exécuter...

Cependant et malgré tout, ne pas faire jouer Sala est logique, amplement compréhensible. Il appartient à Bordeaux, qui paie une partie de son salaire (et pas tout !! Ce qui en fait aussi un salarié du SM Caen !)et lui reste deux ans de contrat en Aquitaine. Le faire jouer aurait été troublant pour lui, c'est une certitude.
Néanmoins, il ne faut oublier qu'étant salarié du club bas-normand, il aurait parfaitement pu jouer ce match, Caen pouvait aussi faire jouer ses droits, et d'autant plus que sur ce match nous étions privé pour cause de blessure de Koita et Bazile. Deux apports offensifs en moins donc. Sans Sala, nous avons donc que trois cartouches pour trois postes: Privat, de retour de blessures et en manque de rythme, Nangis qui a par ailleurs reçu un bon coup sur le genou au Vélodrome ayant causé sa sortie prématurée, et enfin Benezet. De ce fait, du côté de Caen, Sala, prêté, d'un atout devient un handicap puisque nous pouvons l'aligner... Caen est laisé.

Je vais transmettre une question qui a causé débat sur mon forum caennais dont les avis sont divergents: pourquoi interdire un joueur de jouer contre son club si celui ci est prêté et devenu parfois indésirable par son entraîneur ? Le joueur n'est pas assez bon, on le prête, mais, quand même, on ne veut pas qu'il joue contre nous... Étrange non ? Je ne livrerai pas mon avis personnel, mais c'est une question qui fait débat.


...puis l'affaire des "matchs truqués" resurgit...

Alors que depuis le début de la saison Caen enchaîne les bonnes prestations malgré la non concrétisation en terme de points, en octobre/novembre, l'affaire des "matchs truqués" inonde internet et les médias. Le match Caen-Nîmes est pointé du doigts. JFF aurait été corrompu en acceptant le partage des points afin de valider la montée et le maintien du club Nîmois. Conrad, le président Nîmois de l'époque ne venant pas seul puisqu'il apportera des caisses de vin en guise de remerciement, plus de 150 bouteilles annonce t-on.
La LFP se saisit de l'affaire en parallèle de la justice, le président du Stade Malherbe, ainsi que d'autres personnalités sont placés en détention en attendant le dénouement de la justice.
A la suite de cela, l'équipe caennaise sera méconnaissable jusqu'à la trêve...

En milieu de semaine, le journal l'Équipe publie le rapport de l'expert désigné par la LFP. Ce rapport déclare qu'il y un arrangement avéré, mais qu'il ne peut pas le prouver. Il met uniquement en valeur que le rythme de la rencontre était plus faible que la moyenne, etc. Ayant assisté des tribunes à ce fameux match, je peux vous certifier que cet expert n'a pas dû beaucoup travailler pour pondre une telle bouse. On l'a vu en direct que le match a baissé d'intensité après l'heure de jeu ! Ce n'est pas nouveau ! Oui, les deux équipes ont joué le nul durant la dernière demi-heure ? Et alors ?

Rappel du contexte:
Caen-Nîmes n'a pas été joué à la date initialement prévue parce que Nîmes n'est jamais arrivée à Caen. Le club du Gard a alors prétexté un cas de force majeur, le brouillard étant important sur Caen, le pilote de l'avion transportant les joueurs Nîmois ne pouvait atterrir. Or, un avion de ligne a pourtant pu poser son train sur la piste de l'aéroport de l'agglomération caennaise, certification de la tour de contrôle à l'appui. Nîmes est donc fautif, Caen pose une réserve. La ligue donne match gagné à Caen. Mais Nîmes contre-attaque et obtient gain de cause ! Le match est donc a rejoué.

Mais où la LFP place t-elle ce match ? Entre la 37e et la 38e journée, allant donc à l'encontre de son propre règlement...

Quand on s'attarde sur ce contexte particulier, n'est-il pas normal que les deux équipes, passé l'heure de jeu, ne prennent plus de risque ? Ceux qui s'y connaissent un temps soit peu en football n'émettrait aucun doute !


Revenons au rapport de l'expert, celui disculpe néanmoins JFF par le fait qu'une écoute téléphonique entre lui et son entraîneur démontré que son souhait était de remporter ce match par 3-0 !

Le verdict de cette affaire aura lieu dans quelques jours.

Cependant, ce rapport a valu une nouvelle intervention devant les médias de Xavier Gravelaine, de quoi perturber, un peu, notre quotidien.


Olivier Thual au sifflet...

Ancien membre de la ligue d'Aquitaine, membre aujourd'hui de la ligue Midi-Pyrénées, il officie sur ce match Caen-Bordeaux. On peut être perplexe vis-à-vis de ce choix de la LFP au vu des origines du bonhomme. Non ?
D'autant plus qu'en Normandie, on n'a pas oublié que c'est ce même arbitre qui nous a volé le match à Lille...
Enfin bon, passons et voyons le match, ne tombons pas dans la paranoïa avant l'heure...


Le match...
D'entrée de jeu avec mon compère en tribune, au bout de quelques minutes de jeu, on se dit de suite que Thual ne tourne pas rond. Il est nerveux, tendu, comme observé. On comprend très vite que l'arbitrage va être en notre défaveur. Et cela s'est vérifié jusqu'au coup de sifflé final...

Résumé du match par un membre du forum caennais, en 4 axes:

Le contenu du match:

La victoire de Bordeaux, dans le fond, n'est pas scandaleuse tant les joueurs caennais ont été à côté de l'heure pompes pendant la première demi-heure de jeu, mais dans la physionomie et la manière, beaucoup plus !
On n'a jamais réellement inquiété le bloc regroupé des girondins. Mais en ce moment, on est très réaliste. En dehors le manqué de Benezet, on a aucune réelle occasion franche. Néanmoins, côté Girondins, ce n'était pas vraiment ça non plus, pour ne pas dire pitoyable. (Désolé Laugirma...) Bordeaux est pourtant une équipe composée de joueurs de ballons, avec des joueurs tels que Chantôme, Plasil, Khazri, Rolan... Mais ils n'exercent qu'un jeu horizontal ! Aucune dangerosité dans leur possession de balle, pas de mouvement vers l'avant, pas de verticalité hormis les quelques rares passes en profondeur pour utiliser la vitesse de Rolan. En dehors du but inscrit, il n'y a pas de mouvement collectif, et encore, sur ce but, c'est un peu capillotracté sur un centre court où les défenseurs caennais de devaient pas se faire avoir.

Match somme toute assez médiocre dans le jeu, mais le caractère caennais est génial, qui a dix contre onze depuis la 30e minute de jeu, à fait preuve de courage et d'abnégation en allant chercher l'égalisation deux minutes après l'ouverture du score girondine. Félicitation aux rouge et bleu !

le coaching de Patrice Garande

La rentrée quasi systématique d'Adeoti à la 60ème minute, on en a ras la casquette, c'est inutile, et ce joueur est d'une nullité incroyable à chaque entrée en jeu, d'un apport fantomatique. Le Jordan Adéoti datant d'avant l'affaire des "matchs truqués" n'existe plus !
De plus, après l'exclusion de Lenny, pourquoi mettre Féret dans le couloir alors qu'il n'a aucune qualité pour ? Il fallait faire rentrer un joueur de couloir, tout bêtement.
La sortie de Benezet, notre seul ailier de métier, nous est également préjudiciable.
Enfin, la rentrée de Yahia, enfin plutôt le repositionnement au milieu de terrain de Da Silva à la suite de cette entrée. Nul ! On apprend dès les catégories les plus jeunes qu'on ne change pas une charnière qui fonctionne ! Erreur de la part de PG.

On peut aussi déplorer le manque de solution offensive sur le banc. On a certes des blessés, mais sur ce celui-ci était installé cinq joueurs à vocations défensives !! Une seule cartouche offensive en la personne du jeune Lemar... Saez a disparu alors qu'il nous aurait bien était utile. Et, sinon, pourquoi ne pas aller chercher des joueurs de la réserve dont on connaît les qualités en CFA2 ? A vrai dire, qu'importe son niveau. Il nous fallait un joueur capable de prendre la profondeur, et on a ce profil dans notre réserve ! Une cartouche offensive de plus sur le banc n'aurait pas été superflue !

 
Suggestions