Faut-il un onze-type 100% centre de formation au FC Lorient ?

 
2
 
Comme à chaque année, l'équipe lorientaise perd des joueurs à forts potentiels durant le mercato. Et afin de palier à cette situation, le staff merlu a décidé sous l'ère Gourcuff de faire appel à la réserve de Kerlir.

Qu'ils s'appellent, Lavenant, Lecomte, Pelé, Lavigne ou encore Wachter... Tous proviennent du centre de formation de Kerlir, basé à Ploemeur (56). Et dans les cinq cités, tous ont goûtés à la joie de rentrer dans le groupe Pro ainsi que de jouer parmi l'Élite.

Âgés de la vingtaine à peu près, ils sont la relève du FC Lorient, préconisant un cadre idéal dans le but d'apprendre et de se former, au vu d'être les cadres de demain, au sein de l'effectif morbihannais.

Néanmoins, sans cadres pas d'expérience, c'est pourquoi le FC Lorient se doit de les faire évoluer aux côtés de joueurs plus capés pour les fondre un maximum dans le onze titulaire. Mais si cette méthode à des avantages notamment du point de vue financier... Elle a aussi ses revers car très peu de joueurs formés à Lorient ont réussis à se faire une place dans l'équipe une.

Enfin, il est réel que le FC Lorient ne doit pas compter que sur sa jeune garde, sous peine de rééditer les mêmes erreurs que celles commises par Auxerre et Sochaux trop exploitées jadis par les grosses écuries de la Ligue 1.
 
Suggestions