Huitième de finale de la Russia 2018. CROATIE 1er groupe D / DANEMARK 2e Groupe C.

 
0
 


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/FIFA_World_Cup_2018_Logo.png ..... http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/1022959737.jpg ..... http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/hmg2zh1ltzxbyoxqd0fg.jpg
_______________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/croatie.png CROATIE (1-1) DANEMARK http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/danemark.png


NIJNI NOVGORAD. 1er Juillet. 20 heures.


Composition des équipes:

CROATIE. (4-2-3-1). Entraineur: Zlako Dalic.
Subasic - Vrsaljko, Lovren, Vida, Strinic puis Pivaric (81') - Rebic, Modric (cap), Brozovic puis Kovacic (71'), Rakitic, Perisic puis Kramaric (97') - Mandzukic puis Badelj (109').

DANEMARK. (4-2-3-1). Entraineur: Age Hareide (Norvège).
Schmeichel – Dalsgaard, Kjaer (cap), Jörgensen, Knudsen - Eriksen, Delaney puis (98e, Krohn-Delhi), Christensen puis (46e, Schöne)- Poulsen, Cornelius, Braithwaite puis (106e, Pione Sisto).


But pour la Croatie:
But pour le Danemark:
Tirs au but. Croatie (3-2).



Subasic fautif sur le but Danois, s'est bien rattrapé aux tirs au but et emmène son équipe en 1/4:

La Croatie a dû patienter jusqu'à la séance de tirs au but. Mais elle s'est bien qualifiée pour les quarts de finale, dimanche à Nijni Novgorod, en éliminant le Danemark (1-1, 3-2 t.a.b.). La sélection d'Ivan Rakitic, frappeur décisif face à un Kasper Schmeichel inspiré, peut remercier son gardien, Danijel Subasic photo ci dessous avec Lucas Modric son capitaine. Elle affrontera la Russie samedi prochain.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/bf5zqbg9bijy3mlnopyc.jpg

Vingt ans après, la Croatie va regoûter aux joies d'un quart de finale d'une grande compétition. Dans la douleur. Opposée au Danemark, la sélection emmenée par Luka Modric est passée par tous les états et a dû passer par la difficile épreuve des tirs au but pour avoir le droit d'affronter la Russie samedi (1-1, 3-2 t.a.b.). Après un début de match complétement fou, marqué par deux buts en moins de cinq minutes, les Danois ont endormi des Croates peu inspirés. Jusqu'à ce qu'Ivan Rakitic libère tout un peuple.

On attendait une Croatie conquérante après une phase de groupes brillamment menée. On a vu une Croatie passée tout près de l'élimination face à un Danemark ayant appliqué son plan défensif à la lettre. La rencontre ne pouvait d'ailleurs pas mieux démarrer pour les Danois après l'ouverture du score hyper rapide de Mathias Jorgensen, qui a profité d'une faute de main grossière de Danijel Subasic (0-1, 1re).

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/gfpi3varuvu1pcuogb3u.jpg


Derrière, les Croates ont eu la bonne idée de ne pas douter trop longtemps. Après une partie de billard se matérialisant par un ballon dégagé directement dans la tête d'Andreas Christensen, Mario Mandzukic ne s'est pas fait prier pour égaliser (1-1, 4e). Le match promettait alors d'être fou.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/VIDEO-Deux-buts-en-5-minutes-le-debut-de-match-fou-de-Croatie-Danemark.jpg


Au final, on a assisté à un piètre spectacle pendant de longues minutes ayant suivi un début de folie, où les erreurs se sont accumulées. De fait, les coéquipiers de Luka Modric sont tombés dans le piège adverse. Ils ont d'abord eu le ballon mais n'ont jamais su contourner la muraille, Ivan Perisic étant notamment en délicatesse avec ses centres ce dimanche soir. Bien heureux de voir des Croates abdiquer très vite, les Danois ont même eu un peu plus le ballon après la pause. Sauf qu'un Christian Eriksen globalement transparent ne les a pas aidés à transformer des situations en véritables occasions.

Lors des prolongations, il a fallu attendre les derniers instants pour voir la rencontre enfin s'emballer. Lancé par une passe millimétrée de Modric, Ante Beric avait parfaitement éliminé Kasper Schmeichel avant de se faire faucher par Mathias Jorgensen, qui s'est sacrifié. Penalty indiscutable, mais carton rouge oublié. Modric tenait alors la balle de la qualification mais son plat du pied un peu trop mou n'a pas trompé le gardien danois (116e).

Kasper Schmeichel avait justement gardé ses gants chauds pour la séance des tirs au but puisqu'il a stoppé les tentatives de Milan Badelj et Josip Pivaric et fut tout proche d'écœurer Modric une nouvelle fois. Mais, en face, il y avait un Danijel Subasic encore meilleure car désireux de se racheter de sa bourde du début de match. Le gardien de l'AS Monaco a été décisif face à Christian Eriksen, Lasse Schöne et Nicolai Jorgensen. Et au moment de conclure malgré la pression, Ivan Rakitic n'a pas tremblé.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/DhDD7WbX0AA2KtJ.jpg


La Croatie composte donc son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde, qu'il disputera face à la Russie, pays hôte ayant éliminé l'Espagnol quelques heures auparavant. De son côté, le Danemark quitte la compétition invaincu mais avec le sentiment d'être passé tout près d'un exploit derrière cette arme consistant à faire déjouer l'adversaire.

La Croatie composte donc son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde, qu'il disputera face à la Russie, pays hôte ayant éliminé l'Espagnol quelques heures auparavant.
De son côté, le Danemark quitte la compétition invaincu mais avec le sentiment d'être passé tout près d'un exploit derrière cette arme consistant à faire déjouer l'adversaire.
Peter Schmeichel le gardien légendaire de Manchester United peut être fier de son rejeton Kasper, il a fait le boulot, et même beaucoup plus.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/960x614_peter-peut-etre-fier-fiston.jpg
_________________________________________________________________________________________________________
 
Suggestions