L'histoire du FC Nantes. Saison 2010-2011. (75e partie)...................................................... Le FC Nantes va jouer sa seconde saison consécutive en L2.

FC Nantes

 
0
 


__http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png __
_________________________________________________________________________________________________________


Le énième remaniement Kita...nesque
Le 26 mai 2010 Waldemar Kita annonce officiellement la nomination de Samuel Fenillat au poste de directeur du centre de formation du FC Nantes à la place de Bonnevay dont on se demande aujourd'hui les raisons de sa venue à Nantes.
Deux anciens joueurs font leur retour à la Jonelière: Loïc Amisse prend en charge l'équipe réserve et Stéphane Ziani l'équipe des U-19.

De gauche à droite: Loïc Amisse, Samuel Fenillat et Stéphane Ziani.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fc-nantes-samuel-fenillat-loic-amisse-et-stephane-ziani-intronises-comme-charges-de-la-formation.jpg


Bien sûr, Baptiste Gentili a évoqué la remontée en Ligue 1. Du bout des lèvres. C'était le jour de la reprise à la Jonelière, le lundi 21 juin, aux côtés de son nouvel adjoint, un certain Philippe Anziani. «Parce qu'un club du niveau du FC Nantes ne peut pas ne pas jouer la montée», avait-il nuancé à l'époque tout en insistant sur le fait que le budget du club serait de nouveau divisé par deux, (et donc par quatre par rapport à la dernière saison de Ligue1), et la réduction du groupe, la priorité de l'été. Waldemar Kita a clairement donné le ton de la saison: le club doit faire profil bas et arrêter les frais.
C'est qu'à force de se délester sans recruter, le club qui comptait près de 40 contrats professionnels, a joué ses matchs amicaux avec une majorité de jeunes encore verts. Certes, les Zelazny, Djilobodji, Barré, Hanni ou Lusinga ont du talent, mais comment jouer les premiers rôles en L2, sans plus d'expérience.

Toujours plus nombreux
Toutes les saisons, à la même époque, c'est la même litanie qui revient.
Le recrutement du FCN est devenu, depuis longtemps maintenant, un sujet de dérision tant on a l’impression que le grand jeu des décideurs nantais (dirigeants et entraîneurs) successifs est d’empiler les joueurs. Pourtant, lors de leurs prises de fonction, ces mêmes décideurs rivalisent de déclaration pour « dégraisser l’effectif », « faire de la place aux jeunes », « recruter de la qualité et non de la quantité »… Amen.
Le recrutement de ce nouvel exercice est le frère jumeau des précédents, donc n'attendez pas de miracle de sa part. C'est malheureusement devenu une habitude avec bien sur ses mêmes conséquences qualitatives judicieuses depuis 10 ans déjà presque.

On dénombre les 22 arrivées suivantes pour le mercato d'été
.
Issa Cissokho arrive de USJA Carquefou (D4), Tixier (L1 Suisse), Vivian Metz (L2), Bruno Cheyrou (Chypre), Benzerga (L1 Lille). Deblé (D2 Angleterre), Nimani (L1 Monaco) arrivent en prêts.
Ndy Assembe, Babovic, Capoue, Diop, N'Daw, Keșerü, Ivan Klasnic, Rodelin reviennent de prêt.
Zelazny, Alhadhur, Carole, Sasso, Lee Yong-jae, Adrien Trebel et Jordan Veretout montent de la réserve.
Il y en a même qui reviennent et repartent en prêt sans mettre les pieds à Nantes, oui ça existe en 2010.

Je vais vous narrer maintenant les (27) départs enregistrés, oui j'ai bien recensé (vingt sept départs, abandons, fuites, prêts, retour de départ de prêt, arrêt de carrière, avant de commencer la saison. C'est long et fastidieux, mais il faut en passer par la.
Simple remarque, les administratifs du club ont de la chance, ils ont du boulot eux au moins....
Alonzo, Akouassaga, Kévin Barré, Sory Camara, El Adoua, Jarjat, Maréval, Moullec, N'Daw, Sambou, Tall, Abdoun, Babovic, Choubani, De Freitas, Lejeune, Shereni, Bekamenga, Dossevi, Keserü, N'Diaye; les terreurs Ivan Klasnic, Jean-Claude Darcheville et Michael Gravgaard sont partis sous des fortunes diverses humer l'herbe d'ailleurs.
2 valeurs montantes à polir, purs produits du club, Karim El Mourabet et Olivier Bonnes indésirables sont partis sous d'autres cieux.

Bon ça fait mal à la tête mais il y a encore du taf au clavier.
Maintenant il va falloir au nouvel entraineur trouver un groupe et une équipe type ou quelque chose qui y ressemble.
Au fait, le nouveau coach, c'est qui? Rohr, non il est parti rapidos. Rautureau? non il n'a fait qu'un intérim. Furlan? non il a été démis. Mais oui, c'est bien sur Gentiliiiiii... (pour l'instant).
Le 27 juin 2010 l'ancien joueur et dirigeant du FC Nantes Claude Robin venu dans la valise décède à l'âge de 69 ans d'un arrêt cardiaque au retour d'une sortie vélo avec son ex équipier des années 65 Bernard Blanchet.

L'élimination au premier tour de la coupe de la Ligue, 2/2 (Zerka et Ba) (4/2 tab) à Boulogne-sur- Mer L2 le 31 juillet 2010 va déjà montrer les limites du groupe.


Une équipe hétéroclite en début de saison:

Debout de gauche à droite: Lubos Kamenar, Damien Texier, Papy Djilobodji, Jonatan Martins Pereira, Aurélien Capoue, Omar Benzerga, Philip Djordjevic
Accroupi de gauche à droite: William Vainqueur, Ismaël Keita, CBruno heyrou, Lee Yong-Jae.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/1006881_7911838-ablnantes-20100728-w001a_(1).jpg


Le 9 août 2010 débute le championnat de Ligue 2.
Le Mans puis Evian viennent s'imposer à la Beaujoire lors de la 1 et 3e journée. Les Canaris s'imposent à Troyes entre temps. 1 nul, 1 victoire, 1 nul s'en suivent. Ils s'inclinent à Reims lors de la journée 7, et alignent 4 victoires pour 5 nuls pour suivre. Ils subissent leur 4e défaite qu'à la 17e (3 déc) à Istres. 1 nul à Sedan et 1 victoire au Havre ensuite leurs permettent de partir en vacance sereinement. Ils totalisent 7 victoires, 8 nuls et seulement 4 défaites, un bilan encourageant à la trêve.

Le FC Nantes va réussir parallèlement un parcours honorable en coupe de France en ne s'inclinant qu'en 8e de finale après avoir passé 5 tours:
Ils tombent au 7e tour ASC Romagné DSR Ext 7-1 avec 4 buts de Rodelin, 2 de Deblé, 1 de Lee et 1 de Nego.
8e tour USSA Vertou CFA 2 (D5) Dom 2/0 buts de Djordjevic et Lee.
32e, UA Cognac CFA 2 (D5) Dom 3/1 2 buts de Djordjevic, et 21 de Nego.
16e, US Raon-l'Étape CFA (D4), Dom, 2/1 2 buts de Ismaël Keita.
Ils s'inclinent en 1/8e de finale à Lille OSC (L1) 1/1 (Djordjevic) (2/3 tab).


Il faut croire que tout cela ne plait pas aux décideurs, ils vont s'agiter une nouvelle fois sur le marché d'hiver.
Quentin Othon arrive en prêt. Jonathan Martins Pereira, Serge Gakpé sont de nouvelles recrues.
Kamenár prêt, Zerka résiliation de contrat, vont voir ailleurs.
Le FC Nantes va par contre perdre un de ses gros espoirs. Lionel Carole, encore sous contrat stagiaire lors de ses débuts en professionnel décide en janvier de rejoindre le club portugais du Benfica Lisbonne, n'étant pas parvenu à trouver un accord avec son club depuis 2005 pour son premier contrat professionnel. Il signe en faveur du Benfica le 26 janvier 2011, le club portugais versant une indemnité de 750 000 euros au FC Nantes. Il jouera quelques matches avec l'équipe première. On verra dans cette affaire un non sens sportifun amateurisme et une incompétence Kita...strophique.

Suite de cette saison 2010-2011 dans la 76e partie.
__________________________________________________________________________________________________________










 
Suggestions