L'histoire du FC Nantes. Saison 96/97. (57e partie).............................................................. Le Président Guy Scherrer s'en va, et Mickaël Landeau arrive.

 
0
 


__http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png__
________________________________________________________________________________________________________


La lessiveuse tourne et brasse.

Après 11 ans (1985 à 1996) de bons et loyaux services au FC Nantes, David Marraud, monument du FC Nantes prend sa retraite. 3 éléments cadres titulaires n'ont pas souhaité rester au club, Raynald Pedros rejoint l'OM, Benoit Cauet le PSG, et Nicolas Ouédec s'exile au RCD_Espanyol_de_Barcelone.
Des seconds couteaux les ont imité en quittant la Loire Atlantique. David Garcion prend la direction de Lille, Laurent Peyrelade et Sebastien Le Paih le Mans, Roman Kosecki énorme raté va renforcer Montpellier.
Mickael Garciau, Ludovic Mary, Fabrice Lemasson, Sébastien Piocelle vont eux réintégrer la réserve pour y poursuivre leur formation.

Le FC Nantes va recruter trois joueurs étrangers trouvés dans des magasins au rayon des chèvres. Nenad Bjekovic attaquant Yougoslave qui vient d'échouer à l'OM, Javier Mazzoni attaquant Argentin recruté au CA Independiente constitueront deux des plus beaux flops de l'histoire Nantaise (hors Kita). Adel Sellimi attaquant Tunisien du club africain de Tunis connaîtra lui aussi, beaucoup de misères pour s'imposer pour quelques rencontres. Christophe Le Roux solide milieu de terrain arrive de Lorient (D 2) pour sauver un recrutement improbable.

Fort heureusement, le centre de formation et la Nationale 2 (D 4), vont encore révéler quelques talents d'avenir. Eric Carrière, Olivier Monterubio, Alioune Touré, Mehdi Leroy obtiennent le statut professionnel.


Un début de saison catastrophique.

La première journée du 10 août 96 verra l'AS Monaco venir s'imposer 3/1 dans la Beaujoire. Il n'y aura qu'un heureux ce soir la en la personne de Nicolas Savinaud qui sauvera l'honneur. Ensuite c'est Fred Da Rocha qui égalisera à Cannes (1/1). Lens s'imposera lors de la journée 3 1/0 sur les bords de l'Erdre. Le PSG se fait respecter dans sa corbeille 1/0. Les Canaris tomberont ensuite au Havre, chez eux face à Metz, et concèderont des matches nuls face à Lyon, Rennes, et hors de leur base à Auxerre.


FC Nantes 96/97


En haut: Landreau, Decroix, Savinaud, E. Gutot, Casagrande, L. Guyot, Capron, Le Dizet, Chanelet, Loussouarn.
Au milieu: Bryand (Do), Mazzoni, Caron, Pignol, Bjekovic, Ferri, Gourvennec, Mace, Le Roux, Daguillon, (Ki)
Assis:Garcia, Renou, Monterubbio, Leroux, Sellimi,Suaudeau,N'Doram,Makelele,Garciau,Carriere,Eo
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/96-97.jpg


Débuter quelque part...

Nous en sommes à la 10e journée, le mercredi 2 octobre 96. Le FC Nantes n'a toujours pas gagné un seul match de la saison en championnat, il se retrouve candidat à la relégation, et va défier le SC Bastia dans son antre bouillonnante et bruyante de Furiani. Coco Suaudeau n’arrive toujours pas à se décider entre ses 2 gardiens Dominique Casagrande et Eric Loussouarn. Il a établi une rude concurrence qui va miner les deux hommes au lieu de les stimuler. Lorsque le premier se blesse, le second rate ses sorties. Réducteur d'associer les 2 comparses responsables de la débandade de l'équipe, mais la situation impose un correctif important désormais.

Pour le déplacement à Bastia, Suaudeau se tourne donc vers son troisième gardien. Mickaël Landreau, dix-sept ans, qui n’a joué en tout et pour tout qu’un seul match avec les pros: une rencontre de Coupe Intertoto face au Standard de Liège durant l’été. Un match à Bastia n’est jamais vraiment une partie de plaisir, encore moins l’endroit indiqué pour y débuter sa carrière. Mais Mickaël Landreau fait preuve d’un sang-froid devant les caméras qui l’interrogent, et esquisse un sourire de grognard: "Faut bien débuter quelque part…"

À la 36e minute, Piotr Swierczewski est lancé plein champ dans la surface de réparation nantaise. Le jeune gardien sort avec autorité mais il percute l’attaquant et provoque un penalty. Tandis que ses coéquipiers font le métier en discutant avec l’arbitre, Landreau regagne sa cage. C’est le Slovaque Lubomir Moravcik, une pointure, qui se charge de la sentence. Le Slovaque tire sur la droite du gardien dont il connaît tout juste le nom. Landreau se détend du bon côté et repousse des deux poings. Eddy Capron a bien suivi et envoie en tribunes.


L'invincibilité de défaites pour Mickael Landreau se prolongera jusqu'à la dernière journée.

Landreau brandit un poing vainqueur, congratulé par ses coéquipiers. La rencontre se terminera par un score nul (0-0), plutôt positif pour les Nantais. Surtout, la prestation de leur gardien, au-delà du penalty arrêté, a rendu leur confiance aux défenseurs. L’entraîneur ne cache pas sa satisfaction et aligne l'inattendue vedette de Furiani lors du match suivant à la Beaujoire, face à Nice. Un match qui va voir les Canaris remporter leur première victoire de la saison sur le score de… 7-0 avec 7 buteurs différents.
Mickaël Landreau est désormais le gardien numéro un du FC Nantes. En novembre, à Montpellier, il détourne un penalty de Franck Sauzée, et une réputation commence à se forger. Le FC Nantes et son jeune gardien sont partis pour une impressionnante série d’invincibilité: ils ne connaitront la défaite qu’à la dernière journée chez le champion Monaco, terminant le championnat à la troisième place.
Occasion de rappeler lors de cette rencontre, que Yvon Le Roux marquera un but refusé pour un hors jeu imaginaire. Donc Nantes n'aurait donc jamais pris le but victorieux du 1-2 dans le temps additionnel (Landreau était monté dans la surface adverse), et aurait de ce fait fini deuxième à la place du PSG pour donc affronter le Steaua Bucarest en tour préliminaire de la Ligue des Champions l'été suivant.


Merci Président...

Par ailleurs, ébranlé par le début de saison, le président Guy Scherrer démissionne le 30 octobre 1996 après avoir sauvé le club en 1992, remplacé par le dentiste Jean-René Toumelin. On verra dans cette démission, la pression des supporteurs qui n'ont pas fait bloc autour de lui, garant de l'institution qui lors de sa venue était reléguée par la DNCG en D2 suite à un déficit de 60 millions € hérité des années Bouyer. Le club devant rembourser la dette ne pouvait de ce fait faire de surenchère pour conserver ses cadres, l'autorité grande gestionnaire ne pouvait être décriée devant ces états de fait...
_____________________________________________________________________________________________________


L'AS MONACO champion de France 96/97:

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/monaco1997.jpg

Debout de gauche à droite: Lilian Martin (26m), Sylvain Legwinski (37m/9b), Patrick Blondeau (31m), Martin Djetou (26m), Sonny Anderson (34m/19b)
Accroupi de gauche à droite: Franck Dumas (36m), Emmanuel Petit (29m), Fabien Barthez (36m), Enzo Scifo (15m/5b), John Collins (28m/6b), Victor Ikpeba (31m/13b)
Effectif supplémentaire: Ali Benarbia (35m/3b), Eric Di Meco (2m), Manuel Dos Santos (2m), Marco Grassi (12m), Gilles Grimandi (24m/1b), Thierry Henry (36m/9b), Bruno Irles (11m), Philippe Léonard (19m), Dan Petersen (10m/1b), Stéphane Porato (2m), David Trezeguet (5m), Laurent Viaud (24m), Jean Tigana (Entr)
______________________________________________________________________________________________________


Meilleurs buteurs Ligue 1 (Division 1)

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/stephane_guivarch.jpg

1 Stéphane Guivarc'h http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/france.gif France http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/r.png Rennes 22 buts
2 Japhet N'Doram http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/sans-titre.png Tchad http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b.png FC Nntes 21
3 Sonny Anderson http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/br.png Brésil http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/m.png Monaco 19
_______________________________________________________________________________________________________


OGC Nice vainqueur de la coupe de France.

Parc des Princes Paris, 10 Mai 1997, 44131 spectateurs, arbitre: M. Sars.
Nice: Youssef Salimi 21' (1/1) (4 - 3 tab) Guingamp: Nicolas Laspalles 78'

Premier rang , de gauche à droite : Martin, Chaouch, Debbah, Boïs (président), Tatarian, Gioria.
Debouts : Emon (entraîneur), Bailet (dir. général), Salimi, Mattio, De Neef, Savini, Gomis, Nagbé, Nègre, Sanchez (entraîneur adjoint), Gonzalez (directeur sportif)
Dernier rang : Valencony, Crétier, Rubenilson, Calégari, Fugen, Huc.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/97NiceTeam.jpg
________________________________________________________________________________________________________


RC Strasbourg vainqueur de la coupe de la Ligue aux tab (0/0) face à Bordeaux:

Gérald Baticle, Pascal Nouma, Jan Suchoparek, Valérien Ismaël, Karim M'Ghoghi, Philippe Raschke, Yannick Rott, Vincent Petit,
Stéphane Collet, Alexander Vencel, Jean-Luc Dogon, Valérien Ismaël, Olivier Dacourt, Godwin Okpara, David Zitelli, entr: Jacky Duguépéroux
_________________________________________________________________________________________________
 
Suggestions