L'histoire du FCNantes. Saison 88/89. (45ème partie)............................................................ Jean Claude Suaudeau est démis de ses fonctions.

FCNantes

 
0
 


__ http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png__
_________________________________________________________________________________________________________


La politique désastreuse du nouveau président Max Bouyer, nommé en décembre 1986 et à l'origine des recrutements tout aussi inadéquats, en particulier de Mo Johnston et Frankie Vercauteren en 1987, recrutés à prix d'or avec un statut de vedettes, et qui déçoivent chacun à leur manière va faire long feu.
L'inflation et les erreurs de recrutements se multiplient au grès des dernières saisons.
L'intégration de jeunes talentueux depuis plusieurs saisons (Michel Der Zakarian, Antoine Kombouaré, Didier Deschamps ne suffit plus à équilibrer les départs de joueurs confirmés du sérail.
La malchance s'y ajoute puisque Burruchaga est également écarté des terrains presque constamment sur blessures à partir de 1987.
Nantes plonge donc brutalement au classement.
Ces bouleversements permanents empêchent à l'équipe de conserver son jeu léché et Suaudeau n'y peut rien, le FCNantes est 12e en 1987 et 10e en 1988.
Le président Bouyer fait alors peser toutes les responsabilités de ses propres errements sur les épaules de l'entraîneur et le démet de ses fonctions.
Nantes vit la première vraie rupture de son histoire depuis 1960.
C'est Miroslav Blazevic sulfureux entraineur Suisso-Yougoslave qui prend les destinées des Canaris. Il a dirigé des équipes yougoslaves et suisses et ne recueille pas beaucoup d'avis favorables parmi les experts es football.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/quand-miroslav-blazevic-la-memoire-qui-flanche.jpg

Au chapitre des arrivées, M. Bouyer a déjà été contraint de réduire la voilure. Un milieu de terrain ivoirien inconnu Boris Diecket arrive de 2ème division du FC Tours. Joël Henri milieu lui aussi débarque de Toulon modeste club de D 1. Bertrand-Demanes est parti en retraite, et c'est un célèbre inconnu suisse Jean Claude Milani en provenance du Lausanne-Sport (D 1 Suisse) qui arrive pour le seconder...
William Ayache revient dans son club formateur (1979/1986) après une saison à L'Olympique Marseille et la suivante au Paris Saint Germain.
Laurent Guyot défenseur, et Patrice Loko attaquant, montent de la réserve Division 3, groupe Ouest.
Ils retrouvent Jean Jacques Eydelie milieu de retour de prêt en Division 2 avec le FC Tours.

Jean Pierre Bade est parti à Strasbourg, Philippe Thys a rejoint l'OM et Philippe Anziani va renforcer le Matra Racing.
Michel Der Zakarian formé au club, mais qui n'entrait pas vraiment dans les papiers de Jean Claude Suaudeau a été recruté par le Montpelliers PSC de Louis Nicollin, tandis que Laurent Obry n'a fait que quelques kilomètres pour rejoindre le club vendéen (D 2) de la Roche sur Yon du FC Yonnais.

De la brillante équipe du FCNantes championne de France 83, il ne reste 6 ans après, que Loïc Amisse et William Ayache de retour au club.

Le groupe de la saison: Amisse (26 matches), Auniac (9), Ayache (22), Bonalair (35 matches/1 but), Bracigliano (12), Burruchaga (6/2), Debotté (27), Desailly (36/1), Deschamps (36/1), Diecket (5), Eydelie (19), Ferri (2), Guyot (3), Henry (27/2), Johnston (34/10), Kombouaré (35/1), Loko (3), Marraud (36), Milani (2), M. Rio (2), Robert (29/5), Vercauteren (32/8) et Youm (33/8).
Entraîneur : Miroslav Blazevic.

En dépit de tous ces mouvements, les Canaris vont accrocher un meilleur classement que les deux dernières saisons. Celle ci est relativement meilleure que les précédentes puisqu'ils terminent au 7ème rang, à 17 points de l' Olympique de Marseille Champion de France suivi du Paris Saint Germain et de l'Association Sportive de Monaco.
Ils sont éliminés par l'AS Monaco en 1/8ème de finale de la coupe de France.
Didier Deschamps est la grande révélation de l'année, et il se voit confier le brassard de capitaine à seulement vingt ans.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/nantes_88-89.jpg

Une équipe dans la saison 88/89, Photo From: Onze-Mondial, Issue 125, June 1999.

Debouts de gauche à droite:  Joel Henry, Maurice Johnston, Antoine Kombouare, Marcel Desailly, Boris Diecket, Jean Claude Milani et une mascotte ridicule au possible...
Accroupis de gauche à droite: Thierno Youm, Fabien Debotte, Didier Deschamps, Thierry Bonalair, Frankie Vercauteren)


Le FCNantes est désormais bel et bien rentré dans le rang. Seulement 13 700 spectateurs de moyenne sur la saison, habitent une Beaujoire de 53 000 places bien trop grande aujourd'hui, face à la crise de résultat et de la fin de l'identité régionale abandonnée par les dirigeants.
________________________________________________________________________________________________________


L'Olympique de Marseille vainqueur du championnat et de la coupe de France saison 88/89.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/marseille1989.jpg

Photo prise le 10 Juin 1989 lors de la finale de Coupe de France entre l'Olympique Marseille et l'AS Monaco (4-3).
Buts pour Marseille: Jean Pierre Papin 12', 22', 47'. Klaus Allofs 65'. Buts pour Monaco: Marcel Dib 31', 71'. Manuel Amoros 88'.

Debouts de gauche à droite: Gaëtan Huard (38m), Yvon Le Roux (32m/2b), Franck Sauzée (32m/4b), Bruno Germain (21m/1b), Eric Di Meco (33m), Karl Heinz Förster (35m/1b)
Accroupis de gauche à droite: Frédéric Meyrieu (16m), Klaus Allofs (22m/7b), Jean-Pierre Papin (36m/22b), Philippe Vercruysse (35m/7b), Philippe Thys (37m/2b)
Effectif supplémentaire: André Basile (1m), Gérard Bernardet (5m), Eric Cantona (22m/5b), Benoît Cauet (14m), Abdoulaye Diallo (23m/1b), Jean-Claude Durand (2m), Patrice Eyraud (24m/2b), Pascal Gastien (18m), Eric Mura (13m), José Pastinelli (6m), Abedi Pelé (4m), Didier Santini (1m), Gérard Banide (Entr), Gérard Gili (Entr)
_______________________________________________________________________________________________________


Meilleurs buteurs Ligue 1 (Division 1)

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jeanpierre_papin.jpg

1 Jean-Pierre Papin http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/france.gif France http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/marseille.gif Marseille 22 buts.

2 Glenn Hoddle http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/angleterre.gif Angleterre http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/monaco.gif Monaco 18 buts.

3 Zlako Vujovic http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/croatie.gif Croatie http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/cannes.gif Cannes 18 buts.
________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..png







 
Suggestions