L'histoire du FCNantes. Saison 89/90. (46ème partie).................................................... Didier Deschamps est transféré à l'Olympique de Marseille.

FCNantes.

 
0
 


__http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png__
________________________________________________________________________________________________________


Le FCNantes n'a plus d'idée directrice pour retrouver le sommet sur lequel il s'était assis. Il s'est égaré rapidement en oubliant les vertus qui ont fait sa grandeur.
Certes, il a d'abord perdu Adonkor, Labejof et Kaba, ce qui devait constituer sa colonne vertébrale actuellement.
Mais ensuite surtout, il a très mal vendu ses forces vives justes sorties de son vivier, et s'est de plus perdu en enrôlant cher des joueurs surcotés.

Les arrivées de Bouyer à la présidence, et de Blazevic comme entraîneur, ne sont pas de nature à inverser les choses. La politique amorcée par le premier va se poursuivre avec son lot de désolations sportives et financières.

De retour dans son club formateur la saison précédente, Ayache est déjà reparti chez le voisin adversaire honni bordelais.
Après 4 saisons sur les bords de l'Erdre l'ex messin Bracigliano s'en est allé rejoindre la D 2 avec Nîmes, tandis que l'ivoirien Diecket transfuge de Tours recruté à grand prix la saison passée va lui aussi redescendre d'une division avec le Red Star 93.
Debotté formé au club au début des années 80, est attiré par le SC Toulon-Var en D 1.
Mo Johnstone annoncé comme la tête de gondole du futur des Canaris il y a deux championnats, est retourné chez lui en Ecosse. Recruté au Celtic de Glasgow, il rejoint les Rangers Glasgow pour un transfert qui fera couler beaucoup d'encre compte tenu des adversités sportives et politiques entre les deux grands clubs rivaux écossais.

Dragan Jakovljevic attaquant yougoslave du FK Sarajevo vient remplacer le rouquin écossais.
Lowitz un défenseur de métier qui a beaucoup bourlingué et Paul Le Guen jeune défenseur prometteur repéré au Brest Armorique D 2 arrivent, tandis que Nicolas Ouédec monte de la réserve du CFA.


Une équipe dans la saison 1989-90 (Ligue 1):
Debouts de gauche à droite. Lowitz, Desailly, Le Guen, Youm, Henry, Marraud.
Accroupis de gauche à droite: Burruchaga, Jacovlejic, Bonalair et Vercauteren.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn_89-90.jpg


 Le groupe composé de: Amisse (14 matches/2 buts), Auniac (1), Bonalair (31), Burruchaga (26m/5b), Desailly (36m/1b), Deschamps (19m/1b), Eydelie (30m/1b), Eyraud (9), Ferri (30m/2b), Guyot (2), Henry (33m/3b), Jacovljevic (28m/5b), Kombouaré (35), Le Guen (38m/1b), Loko (27m/3b), Lowitz (15m/1b), Marraud (36), Milani (2), Ouédec (1), Robert (28m/4b), Vercauteren (15m 7 b) et Youm (21m/7b) ne va pas faire mieux que son devancier.
Il va rester scotché à la 7ème place avec 11 défaites a son actif. Il marquera 42 buts soit 33 de moins que le champion de France Marseillais suivi de Bordeaux et Monaco.

Sa nouvelle terreur d'avant centre va s'illustrer en claquant 5 malheureux petits buts en 28 rencontres. En dépit de nombreuses lacunes techniques et physiques entrevues, l'ombre d'un autre avant centre yougoslave Vahid Halilhodzic aux débuts difficiles sur les bords de l'Erdre, lui confère le droit de rester faire ses preuves...

Les supporters sont furieux quand ils apprennent que Didier Deschamps leur jeune capitaine a quitté l'Atlantique au mois de Novembre pour la Méditerranée de l'Olympique de Marseille drivé par Bernard Tapi. Bouyer a besoins de liquidité et les 2 boss se sont entendus lors d'une rencontre internationale France/Chypre (2/0) de ce mois à laquelle le jeune nantais a participé.

Le duo sulfureux Bouyer/Blazevic va ensuite salir le club. Quelques jours plus tard, Marseille rend visite à Nantes (0-0) et le joueur n'est pas aligné, ce qui est logique. Mais des soupçons entourent le match et certaines opérations financières ne seront jamais élucidées.
Les relations entre Blazevic et l'OM font l'objet d'un mystère tenace.

Le 28 avril 1990, lors de la 35ème journée, Nantes reçoit Bordeaux et les Canaris vivent une scène surréaliste dans les vestiaires, avant la rencontre. L'entraîneur leur annonce en effet qu'il s'est entendu avec Bernard Tapie pour que l'OM, au coude-à-coude avec Bordeaux pour la première place, verse aux joueurs nantais une prime en cas de victoire. Exemplaire, Paul Le Guen, nouveau capitaine, refuse au nom de ses coéquipiers.
Le FCN s'impose tout de même, 2-1, grâce aux buts de Patrick Loko et Christophe Robert.

Le public, déçu par les intrigues, les résultats et le niveau de jeu, délaisse la Beaujoire. Le 14 avril 1990 lors de la 33ème journée, seulement 4 000 spectateurs assistent à la plus large victoire de la saison des Jaunes (4/0) contre Toulon.
Il se consolera quelque peu, en constatant la sortie de blessures à répétition depuis 2 ans de Burruchaga. Loin certes de son meilleur niveau, l'argentin commence enfin néanmoins à enchaîner les matches.
___________________________________________________________________________________________________________


Photo d'une équipe dans la saison de l'Olympique de Marseille champion de France 89/90.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/marseille1990.jpg

Debout de gauche à droite: Gaëtan Huard (25m), Manuel Amoros (34m/1b), Alain Roche (25m), Franck Sauzée (36m/5b), Bruno Germain (27m/2b), Carlos Mozer (27m/4b)
Accroupis de gauche à droite: Jean Tigana (37m), Philippe Thys (12m), Carmelo Micciche (4m), Chris Waddle (37m/9b), Jean-Pierre Papin (36m/30b)

Effectif supplémentaire: André Basile (1m), Gérard Bernardet (3m), Jean Castaneda (6m), Benoît Cauet (1m), Didier Deschamps (17m/1b), Eric Di Meco (33m), Abdoulaye Diallo (13m/1b), Patrice Eyraud (13m/2b), Karlheinz Förster (4m), Enzo Francescoli (28m/11b), Eric Mura (6m), Pascal Rousseau (7m), Philippe Vercruysse (36m/9b), Gérard Gili (Entraineur)
_____________________________________________________________________________________________________________


Meilleurs buteurs Ligue 1 (Division 1).

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jeanpierre_papin.jpg

1 Jean Pierre Papin http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/france.gif France http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/marseille.gif 30 buts.
2 Kalman Kovacs http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/hongrie.gif Hongrie http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/auxerre.gif Auxerre 18 buts.
3 Robby Langers http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/luxembourg.gif Luxembourg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/nice.gif Nice 17 buts.
____________________________________________________________________________________________________________


Photos de l'équipe du Montpellier HSC, 13ème du championnat de Ligue 1 (Division 1), victorieuse de la coupe de France 89/90 sur le score de (2/1) après prolongations le 2 juin 1990.
Buts de Laurent Blanc 102', Kader Ferhaoui 108' pour Montpellier HSC et de David Ginola 109' pour le RC Paris.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/montpellier1990.jpg

Debouts de gauche à droite: Jean-Claude Lemoult, Franck Lucchesi, William Ayache, Daniel Xuereb, Albert Rust, Pascal Baills
Accroupis de gauche à droite: Kader Ferhaoui, Julio César, Laurent Blanc, Vincent Guérin, Eric Cantona
_________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..png







 
Suggestions