L'histoire du FCNantes. Saison 92/93. (49ème partie)............................................................ Guy SCHERRER et la resurection.

 
0
 

__http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png__
_________________________________________________________________________________________________________


La saison 1992-1993 du FC Nantes Atlantique est la 50e saison de l'histoire du club nantais. Elle est aussi la 30e saison d'affilée du club en Division 1. Mais la fête a bien failli tourner court.
Au cours de son inspection de fin de saison, La DNCG, le gendarme financier du football professionnel français a trouvé un abyssale déficit de 60 millions de francs dans le budget du club ligérien, ce qui n'était pas une surprise avant son annonce.
En effet le club de la Loire Atlantique traverse une grave crise financière. Il doit se résoudre à vendre ses meilleurs éléments pour éviter une rétrogradation administrative en Division 2.

Les collectivités territoriales interviennent, Bouyer est débarqué, et un nouveau président répondant au nom de Guy Scherrer, est nommé.
C’est officiellement sous un nouveau nom (le FC Nantes Atlantique) que le club 6 fois champion de France se maintient en vie, in extremis. La structure ainsi créée comprend (la section "amateur" gérée par l'association Loi 1901), et (la section professionnelle organisée en SAOS, société anonyme à objet sportif).
Le FC Nantes A est finalement autorisé à participer au championnat de France 1992-93, mais c'est à coups de transferts que le responsable bien connu de la biscuiterie Lu va boucher le trou.
Les arrivées et des départs ne sont pas à l’évidence équilibrées. Par la force des choses, il va falloir faire confiance aux jeunes.
Même si beaucoup d’entre eux ont montré de belles qualités lorsqu’il a été fait appel à eux jusqu’ici, le moins qu’on puisse dire est que les observateurs n’accordent guère de crédit à cet effectif promis à une lutte sans merci pour le maintien. Pourtant, Coco Suaudeau ne s'alarme point, et se déclare même confiant sur la valeur de l'effectif qu'il a déjà eu sous la main.

La garantie de la santé financière des Canaris entraîne une véritable saignée au sein de l’effectif, avec les départs de six titulaires dont les défenseurs Thierry Bonalair (Auxerre), Marcel Desailly (Marseille), les milieux Jean-Jacques Eydelie (Marseille), Joël Henry Limoges, Jorge Burruchaga (Valenciennes) et l’attaquant Thierno Youm (Espérance de Tunis).
Johnny Mølby, arrivé du Danemark au début de l’année 1992, rejoint l’Allemagne (Mönchengladbach).

Dans le sens inverse, on assiste aux arrivées de Claude Makélélé milieu (Brest), de l’arrière latéral Serge Le Dizet (Rennes), de l’attaquant uruguayen José Dalmao (La Rochelle), et du retour de Fabien Debotté (Caen). Anthony Martin monte de la CFA comme attaquant.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/nantes_1992.jpg


L'organigramme du club n'est pas trop bouleversé, et l'osmose entre toutes les composantes laisse deviner le retour à la stabilité qui a amené les trophées.
Président : Guy Sherrer
Directeur Sportif : Robert Budzinski
Entraîneur : Jean Claude Suaudeau
Entraîneur adjoint : George Eo
En traîneur des gardiens : Christophe Lollichon
Physiothérapeute : Philippe Daguillon
Médecin : Fabrice Briand
Entraîneur des jeunes du centre de formation : Raynald Denoueix
Staff : Loïc Amisse.


Avec ce plan drastique, dont personne ne se plaindra ensuite, les Loko, Pedros, Ouedec et consorts inconnus pour le moment, mais bien encadrés par Vulic vont faire exploser le foot français. Cette équipe de gamins, qui n’attira que 8000 spectateurs en août 92 va faire chavirer la Beaujoire plus d’une fois. Ils surprennent à chaque rencontre et finissent 5ème du championnat après avoir été champions d’automne, et obtiennent leur billet pour l’Europe.


Le parcours de la saison des Canaris.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/20170308_193416.jpg


Rencontre d'anthologie Nantes-Marseille 29ème journée saison 1992-93 (0-2): L'année de la résurrection pour le FC Nantes, et celle de la consécration pour l'OM. La jeune classe nantaise décroche à la surprise générale le titre de champion d'automne, mais en ce 20 mars, les Canaris, essoufflés, ne sont plus dans la course au titre, qui concerne désormais Marseille et le PSG. Les Phocéens, leaders, sont en route vers leur cinquième titre de rang consécutif et une finale de Ligue des Champions.
Beaucoup plus puissante, la machine olympienne effectue un travail de sape en première période avant d'en récolter les fruits dans la dernière demi-heure. Alen Boksic frappe à deux reprises (68e, 85e) pour offrir la victoire à l'OM.

Mais de cette soirée, on retiendra surtout une rumeur nauséabonde. Zoran Vulic, le libéro du FCNA, aurait été "contacté" par des émissaires marseillais afin de lever le pied. La rumeur se propage si vite que Jean-Claude Suaudeau, furieux, sort le yougoslave à la pause. Deux mois plus tard éclatera l'affaire OM-VA qui précipitera le club phocéen en D 2 et attestera les prémices des petits arrangement Tapi. L’OM relégué, Nantes est désormais le caillou dans la chaussure Parisienne, la rivalité s’installe et marque le milieu des années 90.

L'Olympique de Marseille est champion de France secondé à 2 points par le Paris Saint Germain suivi par l'Association Sportive Monaco à égalité de points, mais départagé au goal average.

Mais le 22 mai 93, Le 22 mai 1993, le club nordiste révèle l'existence d'une tentative de corruption marseillaise. Le match est télévisé, les téléspectateurs médusés, assistent en direct à la descente aux enfers du club marseillais sans le savoir. À la mi-temps du match de championnat du 20 mai entre le Valencienne Anzin et l'Olympique Marseille, le défenseur valenciennois Jacques Glassmann a confié à son entraîneur Boro Primorac que Jean-Jacques Eydelie, un joueur de Marseille qui fut auparavant l'un de ses coéquipiers et Jean-Pierre Bernès, directeur général de l'OM, l'ont contacté par téléphone la veille de la rencontre. Une somme d'argent a été promise par Bernès à Glassmann et deux autres joueurs valenciennois et anciens coéquipiers d'Eydelie également, Jorge Burruchaga et Christophe Robert, pour qu'ils « lèvent le pied » lors du match. Les phocéens s'imposent 1/0 (Bokcis 21') et V A est relégué en D 2.
Bernard Tapi relèvera au procès les raisons de sa corruption avérée "Nous étions à une semaine de la finale de Coupe d'Europe contre le Milan AC. Il fallait être certains d'avoir tous nos titulaires intacts. Nous ne pouvions pas nous permettre de répéter l'erreur de la finale de Bari où deux joueurs étaient absents".

Le 6 septembre, le comité exécutif de l'UEFA exclut l'OM, champion de France en titre, de l'édition 1993-1994 de la Ligue des champions, comme mesure préventive afin de protéger la régularité des compétitions européennes pour les clubs. De plus, le club phocéen sera privé de Super coupe d'Europe et de la finale de la Coupe intercontinentale. Après un ultimatum de la Fédération internationale (FIFA), le 22 septembre la fédération française suspend l'attribution à l'OM du titre de Champion de France pour la saison 1992-1993.
__________________________________________________________________________________________________________


- Meilleurs buteurs Ligue 1 (Division 1)

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/alen_boksic.jpg

1 Alen Boksic http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/croatie.gif Croatie http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/marseille.gif Marseille 22 buts

2 Xavier Gravelaine http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/france.gif France http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/caen.gif Caen 20 buts

3 Jürgen Klinsmann http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/allemagne.gif Allemagne http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/monaco.gif Monaco 19 buts
__________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..png






 
Suggestions