LIGUE 1. SAISON 2018/2019. Journée 22. (FC Nantes-AS Saint Etienne).

FCNantes.Ligue 1

 
0
 


__ http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent_2.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png __
________________________________________________________________________________________________________


Mercredi 30 janvier 2019 - 21:00 - Stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau - 28 748 spectateurs - 2°.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn.png FC Nantes (1-1) AS Saint-Etienne http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/asse.png

Arbitre principal: Frank SCHNEIDER.
Arbitres assistants: Djemel ZITOUNI - Julien AUBE.
4e arbitre: Floris AUBIN.
Arbitre Assistant vidéo: Jérémy STINAT - Benjamin LEPAYSANT.


Compositions des équipes:

FC Nantes:
Maxime DUPE, FABIO http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2227212-46443070-2560-1440.jpg 45' + 3, DIEGO CARLOS http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 45', Charles TRAORE, Gabriel BOSCHILIA (80') puis Samuel MOUTOUSSAMY, Abdoulaye TOURE, Andrei GIROTTO, Rene KRHIN puis (63') Enock KWATENG, Valentin RONGIER (c), Kalifa COULIBALY http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 82', Majeed WARIS.
Non entrés en jeu:
Alexandre OLLIERO, Lucas EVANGELISTA, Anthony WALONGWA, Imran LOUZA, Randal KOLO MUANI.

AS Saint-Etienne:
Stéphane RUFFIER, Timothée KOLODZIEJCZAK, Gabriel SILVA, Loïc PERRIN (c), Neven SUBOTIC, Yann M'VILA http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2227212-46443070-2560-1440.jpg 45' + 3, Wahbi KHAZRI, Romain HAMOUMA puis Arnaud NORDIN (76'), Kévin MONNET-PAQUET http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 30', puis Kenny ROCHA SANTOS (90' + 4), Rémy CABELLA, Loïs DIONY puis Yannis SALIBUR (83').
Non entrés en jeu:
Jessy MOULIN, Pierre-Yves POLOMAT, Mathieu DEBUCHY, Robert BERIC.

But pour le FC Nantes:
70': Majeed WARIS - Passeur : Kalifa COULIBALY.

But pour AS Saint Etienne:
58': Rémy CABELLA - Passeur: Wahbi KHAZRI.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/DyL1ZySWkAAXpIp_(1).jpg

Comme il le craignait, Vahid Halilhodzic a du se passer de Ciprian Tatarusanu (dos) et d'Anthony Limbombe (cheville) en plus des suspensions de Nicolas Pallois et Lucas Lima pour la rencontre.
Des chants, de l’émotion, des pleurs et des tifos, voilà ce que nous a offert La Beaujoire mercredi soir, pour le premier match du FC Nantes, face à l’ASSE, depuis l’annonce de la disparition d’Emiliano Sala disparu le 21 janvier 2019, deux jours après son transfert du FC Nantes à Cardiff City alors qu'il se trouvait à bord d'un petit avion en vol au-dessus de la Manche et dont aucune trace n'est retrouvée malgré trois jours de recherches intensives.. Forcément, cette rencontre était attendue. Pas pour le sportif, dérisoire en l’occurrence, mais bien pour l’hommage qui allait être rendu au buteur argentin.

Il fut, en tout point, exceptionnel. Déjà parce que La Beaujoire était pleine comme un œuf et que tout le monde a donné de la voix - dès l’échauffement où les Verts portaient notamment un t-shirt spécial avec l’inscription «Pray for Sala» - du début à la fin pour chanter à la gloire d’«Emi». Le portrait géant de l’ancien buteur des Canaris, déjà présent au centre d’entraînement et à l’entrée du stade, était également placé dans le rond central lors de l’avant-match. L’entrée des joueurs sur la pelouse fut fantastique avec un tifo par tribune: le numéro 9 en Erdre, le nom de Sala en Océane et le drapeau argentin en Loire. Une grosse performance d'organisation comme seul les supporteurs nantais savent faire...

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/DyLs2qAWwAEqFZM.jpg

Le début de rencontre fut anecdotique tant l’émotion était forte pour les joueurs mais aussi pour les staffs et les supporters. Chaque Nantais portait notamment un brassard vert, la couleur de l’espoir, et un maillot avec le nom de Sala et l’inscription «Animo Emi» (courage Emi en espagnol). Comme prévu, le jeu fut arrêté à la neuvième minute, le numéro de maillot de l’Argentin, pour rendre un vibrant hommage (une minute d’applaudissements) au meilleur buteur des Canaris lors de ces trois dernières saisons, leur seul véritable avant centre depuis Filip Djordjevic. Ensuite, le jeu reprit le dessus dans un climat, certes, très particulier.


Match nul sur le terrain

Si les Verts avaient d’ailleurs pris le meilleur départ avec un corner direct de Khazri, sauvé magnifiquement de justesse par Dupé (6e), les Nantais ont ensuite globalement dominé les débats. Avec notamment un Coulibaly, remuant, qui s’est créé deux belles occasions (26e, 46e). Diego Carlos a également inquiété Ruffier (51e) mais c’est l’ASSE qui a frappé en première.

Lancé par Khazri, Cabella venait tromper Dupé en deux temps (0-1, 58e) en bénéficiant d'un contre ...du visage et de la reprise d'un dégagement amorti du pied gauche de Traoré sur sa ligne de but. Geste incompréhensible à la conséquence désastreuse , puisque de son pied droit il pouvait trouver la tribune...

Mais heureusement Waris lui répondait quelques minutes plus tard (1-1, 70e) sur une contre-attaque fantastique. Superbe jeu à trois, avec Rongier dans sa surface de réparation pour Touré qui relaie avec Boschilia qui lance Coulibaly. Ce dernier parti sur le côté droit du rond central, dépose littéralement Subotic et centre du point de corner pour Waris lancé tel un TGV qui marque de près plein axe et prend les sabots en avant de Ruffier dans le buffet, provoquant l'euphorie de la Beaujoire mais aussi une vague d'émotion avec des t-shirts brandis par les joueurs du FCN où l'on pouvait lire «On t'aime Emi».
Un résultat nul qui sportivement n’arrange personne car Saint-Étienne demeure quatrième à trois points de Lyon. Alors que Nantes, 14e, reste dans la bagarre pour le maintien avec 24 unités au compteur. Mais le sportif était trop au second plan mercredi soir.


L'autoritarisme ridicule de M. Schneider face à la passivité de Karim Abed qui fit tant polémique:

On regrettera les EXPULSIONS RIDICULES juste avant le repos au vu du contexte particulier de la rencontre, et de la grande sportivité des deux formations.
Le défenseur brésilien du FC Nantes Fabio et le milieu de terrain stéphanois M'Villa se sont vus brandir chacun un carton rouge pour s'être chamaillés sans brutalité pour une ... touche. Le Nantais réclamait le ballon que le Stéphanois ne voulait pas donner.
Expulsions grotesque car un carton jaune était largement suffisant à la vue des ralentis. M. Schneider en a décidé autrement car les deux joueurs se seraient insultés. On peut dès lors s'inquiéter sur le nombre de matches se terminant à 11 désormais, même si les joueurs doivent savoir se retenir de ces éclats verbaux habituels.

EXPULSIONS HALLUCINANTES si on se réfère à l'horrible tacle assassin pieds décollés du sol du rennais M'Baye Niang sur la cheville du Parisien Thilo Kehrer, qui ne lui valut qu'un carton jaune. L'arbitre Karim Abed a reconnu son erreur depuis et concédé "qu'il aurait du exclure le joueur". Cette annonce fera grand bruit puisque ayant averti le joueur, il ira consulter le VAR et refusera de se déjuger...
__________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..pnghttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..png
__________________________________________________________________________________________________________

 
Suggestions