LIGUE DES CHAMPIONS. SAISON 2018/2019. 1/8 de finale retour............................................. (Paris Saint-Germain-Manchester United).

ligue des champions

 
0
 

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La-coupe-au-Grandes-Oreilles-trophée-de-la-Ligue-des-champions.jpg
_________________________________________________________________________________________________________


Ligue des champions 2018-2019 - 8es de finale - Retour

Paris - Parc des Princes - 47 441 spectateurs - mercredi 6 mars 2019 - 21h00 - arbitre: Damir SKOMINA

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/300_(1).png Paris Saint-Germain (1-3) Manchester United http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/300.png

Compositions des équipes:
Paris Saint-Germain: Entraîneur: Thomas Tuchel

Buffon - Kehrer, T. Silva (cap), Kimpembe, Bernat - Marquinhos http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 90', Verratti - D. Alves puis Cavani 90' + 5, Draxler, Di Maria http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 34'- Mbappé.

Manchester United: Entraîneur: Ole Gunnar Soskjaer
Da Géa - Young (cap) puis Greenwood 87', Bailly et Dalot 36', Lindelöf, Smalling, Shaw http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 90'- McTominay, Fred, Pereira - Lukaku, Rashford.


But pour Paris Saint-Germain:
12’: J. Bernat

Buts pour Manchester United:
02’ R. Lukaku
30’ R. Lukaku
90’ +4 M. Rashford (s.p.

Manchester United élimine le PSG
Deux ans après la remontada réussie par le FC Barcelone, le PSG subit le come-back de Manchester United qui se hisse en quarts. Dans un soir sans, le club parisien tombe sur un penalty de Rashford très sévère accordé par le VAR à la 94e et quitte la compétition pour la troisième année de suite dès les 8es.

Ce sont les joueurs de la formation Anglaise qui vont ouvrir le score dès la 2e sur une succession d'erreurs parisiennes. Sur le côté droit, Kehrer manque sa passe en retrait, trop molle dans l'axe de plus, vers Thiago Sylva qui est devancé par Lukaku à l'entrée de la surface. Le Diable Rouge drible facilement un Buffon au ralenti et s'en va tacler le ballon au fond d'un but vide.

Les Franciliens ne vont heureusement pas douter trop longtemps. Seulement 8' après l'ouverture de la marque des partenaires de Pogba, D. Alves lance dans le dos de la défense mancunienne, côté droit, Mbappé. Le jeune attaquant centre à ras de terre jusqu'à Bernat, qui place une reprise gagnante du pied gauche au deuxième poteau. L'Espagnol prend de vitesse Bailly et égalise.

A la demi-heure de jeu, MU va reprendre l'avantage une nouvelle fois. Seul à 25 mètres, Rashford déclenche une frappe tendue du pied droit. Près de son poteau droit, Buffon commet une faute de main de débutant et relâche le ballon. A l'affût, Lukaku en profite et glisse le ballon au fond des filets parisiens du pied gauche. MU mène sur une seconde bévue individuelle parisienne.

Appelé par le VAR, l'arbitre va visionner les images et à la stupeur même des Anglais leur accorde un pénalty très sévère pour un coude de Kimpembe sur un tir dans son dos. Rashford ne se pose pas de questions transforme le penalty en force en croisant du pied droit à mi-hauteur. Pourtant parti du bon côté sur sa droite, Buffon est battu.

Nous en sommes à la 90' + 4, le PSG sort une nouvelle fois avec fracas par la petite porte de son objectif de la saison. Le pénalty est plus que sévère, de là à en faire un scandale, c’est se tromper de combat. Car le PSG avait la maîtrise du match et ne peut s’en prendre qu’à lui-même d’avoir laissé filer la qualification.


Le manque à gagner est trop important pour le PSG alors que ses comptes sont passés au crible par l'UEFA dans le cadre du fair play financier, sans qu'une remise en question ne se fasse jour.
Les questions sur les investissements de quelques cadres ne manqueront pas. Une remise en cause de l'effectif paraît néanmoins irrationnelle, puisque même sans être transcendant l'équipe a montré des qualités malgré tout.
Néanmoins la faiblesse mentale des cadres est remontée une nouvelle fois à la surface après celle de Barcelone.
De plus, la légitimité de Gianluigi Buffon dans le vestiaire a pris un vrai coup de massue lors de ce 1/8 retour. Le côté business de la vente de maillots du Champion du Monde ne légitimise pas qu' Alphonse Aréola soit sa doublure. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'italien de 41 ans depuis son arrivée n'a pas montré en quoi il surpassait le jeune parisien qui représente plus l'avenir.
Pour la seconde fois depuis sa venue, Neymar n'a encore jamais jouer un 1/8. Sa blessure de la saison passée était peut être mal consolidée. Mais ses shows télévisés en direct des Carnavals au Brésil interpellent. On le montre bien suer et souffrir dans les salles, mais ses frasques régulières posent question.
Surtout, la mise au banc ferme de Rabiot prive l'équipe d'un bon relai à Verratti. L'option du nouveau venue Paredes dans le registre défensif n'offre pas la même garantie que celle du jeune français.
 
Suggestions