La journée 12 saison 2017/2018 de la Ligue 1 en bref. (partie3).

Olympique Lyon

 
1
 


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Saint_Etienne.png LYON met le chaudron vert en ébullition...http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Lyon.png


L'équipe alignée par Bruno GENESIO:

Anthony LOPES, MARCELO, Jérémy MOREL, MARCAL puis Ferland MENDY (79'), Kenny TETE, Houssem AOUAR, Lucas TOUSART http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.pngpuis Tanguy NDOMBELE (79'), Mariano DIAZ, Bertrand TRAORE, Memphis DEPAY, Nabil FEKIR (c) http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.pngpuis Jordan FERRI (86').


Les remplaçants non entrés en jeu:

Mathieu GORGELIN, RAFAEL, Mouctar DIAKHABY, Maxwel CORNET.


Buts pour l'Olympique Lyon:

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg: 11': Memphis DEPAY - Passeur : Houssem AOUAR
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg: 26': Nabil FEKIR
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg: 58': Mariano DIAZ - Passeur : Kenny TETE
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg: 65': Bertrand TRAORE - Passeur : Mariano DIAZ
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg: 85': Nabil FEKIR - Passeur : Mariano DIAZ.

Dans un chaudron en ébullition le match a été interrompu, après seulement 30 secondes de jeu, pendant 7 minutes à cause de fumigènes qui empêchaient toute visibilité. Saint Etienne se procure une belle occasion au bout de 10' par Hamouma à la conclusion d'un joli mouvement. Il bute sur Lopez sorti au devant. Hamouma tire lui même très mal son corner et se blesse la dessus en plus. Il se dirige immédiatement au vestiaire. Fékir récupère le ballon dans une zone ou il n'y a aucun Vert. Il sert Aouar pour Depay qui ouvre la marque dans l'angle gauche de la surface en passant le cuir entre les jambes du défenseur Gabriel.
25' Marcello intercepte et passe à Traoré qui sert Fékir près du rond central. Le capitaine Lyonnais traverse la moitié du terrain, et dans l'axe des 16,50m trompe Ruffier pour porter la marque à 2/0. Les Lyonnais ont entamé la rencontre pied au plancher et vont géré maintenant. Les mauvais coups pleuvent désormais sur Fékir pris en grippe par une partie du public.

Saint-Etienne va craquer dès le début de seconde mi-temps avec l'expulsion, logique, de Léo Lacroix, auteur d'un tacle assassin par derrière dangereux sur le même Fekir. Les Lyonnais vont ensuite dérouler avec trois nouveaux buts. Après avoir marqué l'ultime but de la rencontre (son second de la soirée), en enlevant son maillot pour le brandir devant les supporters adverses furieux, l'attaquant va déclencher la colère des fans stéphanois dont quelques poignées vont dans la foulée envahir le terrain 5 minutes avant son terme.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b62ca.jpg

L'international tricolore, sera été averti par Clément Turpin pour ce geste. La rencontre va être interrompue environ 45 minutes. Les délégués de la Ligue se sont réunis pendant une dizaine de minutes avec les arbitres, les responsables des deux clubs et le préfet pour décider de la suite à donner à cette rencontre. Les choses vont rentrer pacifiquement dans l'ordre car les personnes qui avaient envahi le terrain vont progressivement être évacuer du stade. Vers 23h30 et devant 1000 personnes, la rencontre a pu finalement repartir.

Dans ce choc toujours fort en émotions, c'est Lyon qui partait favori, compte tenu de sa dynamique actuelle et qui a assumé. Après un début de saison hésitant, les hommes de Bruno Génésio, semblent en effet avoir trouvé la bonne carburation depuis plusieurs semaines, sous l'impulsion de Nabil Fekir, déjà auteur de neuf buts. Ils sont sur la plus petite marche du podium.

Chez les Verts c'est la soupe à la grimace. Ils concèdent leur plus grosse défaite à domicile dans l'histoire des derbys. Après 3 victoires en autant de journées lors de l'ouverture de la Ligue 1, ils n'ont gagné que 2 des 9 rencontres suivantes en championnat. A ceci s'ajoute, une élimination dès les 16emes de finale de la Coupe de la Ligue contre Strasbourg.
Il n'en fallait pas plus pour pointer Oscar Garcia du doigt arraché à Salzbourg cet été. Le technicien espagnol formé au Barça de Johan Cruyff devait apporter du glamour dans le jeu stéphanois après l'ère Galtier, mais après 13 rencontres, force est de constater que la mayonnaise n'a pas pris entre les deux parties.
Les sorties publiques de certains joueurs n'inspirent pas l'optimiste quant à la poursuite d'une collaboration enjouée entre les différentes parties.
Garcia va devoir s'escrimer pour panser les plaies...
_______________________________________________________________________________________________________
 
Suggestions