La journée 3 saison 2017/2018 de la Ligue 1 en bref. (partie 2).

FCNantes

 
1
 


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Rennes.pngMême quand il mène 2/0, Rennes ne gagne encore pas.http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/dijon.png

Lorsque l'on est avant la rencontre 20e de Ligue 1, que l'on a pris 7 buts en 2 matches, et que l'on est mené 2 buts à zéro à l'extérieur, il y a de quoi se poser des questions ?
Les dijonais n' en avaient cure, ils ont continué de jouer tout simplement, pour revenir au score et .
ont réussi dans leur entreprise sans se désunir.
C'est logiquement, que les rennais ont ouvert la marque à la 14e par Firmin Mubele, servi par Ismaïla. Ensuite, surtout le dernier quart d'heure avant la pause, le jeu s'est équilibré.
Les bretons sont revenus sur la pelouse pour breaker sur leur première occasion lors de la 46e par un nouveau but de Firmin Mubélé leur nouvelle recrue Congolaise (photo ci dessous). La première victoire des joueurs de l'Ile et Vilaine commençait à se dessiner pensait on.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/malgre-un-double-de-firmin-mubele-qui-evite-ici-romain_3569284_468x330p.jpg

Mais, à partir de cet instant, les joueurs de Christian Gourcuff (tétanisés par la peur de gagner?) vont perdre le fil conducteur.
Kwon réduira le score logiquement à la 51e, et les Rouge et Noir concéderont le match nul à la 90' +2 sur un but de Tavares. Avec quelques petites minutes de plus, les dijonnais pouvaient même prétendre à plus, tant ils étaient en confiance.
2 petits points sur 9 possibles, le bilan comptable des rennais n'est pas fameux, et la manière n'y est toujours pas. La stabilité dans le jeu est toujours en recherche.
_________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/logo_nice_100.pngSerait ce enfin l'envol des aiglons?... http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Gingamps.png

Alassane Pléa (photo ci dessous) était le meilleur buteur de l'OGC Nice et un des gros acteurs du très bon début de saison du club qui terminera champion d'automne la saison passée. Il se blesse cependant gravement au genou droit le 12 février 2017 lors du match contre le Stade rennais, signant la fin de sa saison.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2137244-44702290-2560-1440_pléa.jpg

C'est lui qui a ouvert son compteur but dans ce championnat contre Guingamp peu avant la pause. Rémy Walter sur une offrande de son buteur a doublé la marque dès le retour des vestiaires. L'OGC Nice a enfin décollé et lancé sa saison en retrouvant son buteur fétiche.
Après sa qualification en Ligue des Champions en tour préliminaire face à l'Ajax d'Amsterdam, la formation de Lucien Favre s'est inclinée logiquement lors des barrages à Naples sur le score de 2/0. La domination napolitaine a été si flagrante, que la qualification des aiglons semble s'être bien éloignée.
L'addition aurait pu être corsée sans les nombreuses maladresses napolitaines, quelques arrêts de son gardien Cardinale pourtant peu souverain sur le but de l'ouverture du score, et les expulsions de Koziello et Pléa.
___________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Lille.png Les Dogues n'ont pas les crocs chez eux, Caen l'emporte...http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Caen.png

Le LOSC et Marcello Bielsa ont enchainé une seconde défaite consécutive imprévue et inquiétante à domicile, face à Caen (0/2). Les lillois ont de nouveau montré un visage affligeant face à une solide équipe Caennaise bien organisée qui l'ont emporté très justement sur des buts de Damien Da Silva (6') et Ivan Santini (69').

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/BENZIA.jpg

Sans idées, sans rythmes, avec beaucoup trop de déchets techniques, battus dans l'engagement physique, les Nordistes sont apparus sans solutions. Les prochains matches risquent d'être compliqués, puisque Yassine Benzia sur lequel El Loco compte tant, est sorti une nouvelle fois blessé (aux adducteurs semble t'il).
____________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Marseille.png La vaillance d'Angers et son bon point à Marseille... http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/logo_sco.jpg

Le SCO Angers s'est fait une réputation depuis son retour en Ligue 1. La douceur angevine c'était hier, aujourd'hui l'état d'esprit a changé et le résultat implique quelques sacrifices désormais consentis. L'équipe de Stéphane Moulin a fait ses preuves, ce n'est plus une petite équipe. C'est un groupe solide, doté de vaillance, d'une grosse abnégation, d'un engagement athlétique sans faille dans les duels. Ceux qui pensent que les gars d'Anjou n'ont ni tête, ni pieds ne sont pas légions, et risquent de tourner en rond avant de trouver des solutions. L'OM a ouvert la marque par Clinton Njie 17e (photo ci dessous)

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/njie.jpg

mais même dans ses temps forts de leurs premiers 1/4 d'heure des deux entames de match, n'a pas su concrétiser sa domination. Mais le SCO est patient, il aime désormais la profondeur en vitesse rapide. En s'appuyant la dessus et en privilégiant les espaces la méthode a payé et c'est fort justement que Toko Ekambi (70') a refroidi un Vélodrome bouillant et bruyant. Ocampos expulsé à la 90'+4 montre l'impuissance marseillaise face à l'organisation angevine.
____________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/PSG_logo.pngLe PSG en met 6 face à Toulouse. Premier match et premier doublé de Neymar... http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Toulouse.png

PSG: 31' et 90' Neymar. 35' Rabiot. 75' Cavani. 82' Pastore. 84 Kurzawa.
Toulouse: 18' Gradel, 78' Thiago Silva (csc).

L'événement de la soirée parisienne a été sans contexte la performance de Neymar.
Pour sa première dans son nouveau Parc des Princes, Neymar a éclaboussé de tout son talent la victoire du PSG sur Toulouse (6-2) dimanche soir, en clôture de la 3e journée. Aussi spectaculaire qu'efficace, le Brésilien est irrésistible. Et il rend Paris irrésistible.
Il n'y pas de mots pour décrire la performance de Neymar. Il a enchanté le Parc, mais bien plus. Directement impliqué sur cinq des six buts de son équipe (et indirectement sur le sixième), il a combiné efficacité et spectacle comme personne, régalant le Parc de gestes techniques les plus insensés avec une justesse de jeu remarquable.

Mais votre rédacteur en chef n'oubliera pas la dernière de Blaise Matuidi sous les couleurs du club de la Capitale.
Matuidi en présence de son épouse remercié pour l'ensemble de son oeuvre parisienne et sous ses nouvelles couleurs.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/504_media365-sport-news_559_238_f8b8bd260e0dac576631313979_l1-psg-blaise-matuidi-fete-par-le-parc-des-princes_5566708_matuidi-1-1024x425_ext.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/blaise_matuidi.jpg

L'internationale tricolore a été transféré à la Juventus de Turin ou il succède à une belle pléiade d'ex grandes gloires françaises formé de Platini, Zidane, Deschamps et cie Formé à ES Troyes AC ou il passé 3 saisons (2004/2007), avant de rejoindre l'AS Saint Etienne (2007/2011), le charognard (surnommé ainsi pour sa propension a chipé le ballon à son adversaire), faisait parti du premier équipage qui a débarqué à Paris pour le projet Qatari.
____________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/ES_Troyes_AC.svg.png Ca l'a fait... http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/FC_Nantes.png

Habitués aux pires scénarios catastrophes depuis le début de la saison, le FC Nantes s'est pris de nouveau un coup de gourdin d'entrée derrière la tête à Troyes.
A Lille, indigestion, insolation, somnolence, on ne connaît pas encore le diagnostique du doctor Raniéri sur les raisons de la raclée de ses ouailles .
Contre Marseille, c'est l'avalanche de 3 changements pour blessure avant la demi-heure de jeu qui a entraîné une sortie de route de l'équipage.
Dans l'Aube c'est Chidozie Awaziem (prété par Porto dans l'échange avec Conceiçao) expulsé pour une sale semelle sur un genou, qui a plongé ses équipiers dans un abîme d'une heure de jeu en infériorité numérique.

Heureusement, dans un océan affligeant de médiocrité technique, de justesse et de mouvement, les Canaris ne se sont pas départis de leurs qualités de la seconde partie de l'exercice passé. Le mental, la combativité, la solidarité et l'abnégation ont porté l'équipage pour une issue heureuse et pas injuste. Pour le contenu, les puristes attendront...
C'est Emiliano Sala (photo ci dessous)le meilleur buteur de la saison passée (12 réalisations), qui sur une reprise magistrale d'avant centre au point de pénalty d'un caviar d'Alcibiade a délivré la Maison Jaune 82'.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/sala.jpg

L'italo argentin, esseulé sur le font de l'attaque n'a jamais renoncé dans la générosité, dans ses appels voués à l'échec, dans sa combativité, et sur l'un de ses rares ballons exploitables, a débloqué son compteur et celui de son équipe.
Gardez Sala...
_____________________________________________________***__________________________________________________
 
Suggestions