La journée 5 saison 2017/2018 de la Ligue 1 en bref. (partie 2).

Olympique Lyon

 
0
 


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/logo-rcsa-2016.jpg Seulement 5 matches, et déjà de l'impatience dans une Meineau toujours aussi bouillante. http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Amiens_SC_Logo.png

But pour Amiens: G. Kakuta (13').

Après sa défaite inaugurale à Lyon (4-0), le Racing avait bien enchaîné contre Lille (3-0) puis à Montpellier (1-1), avant de subir deux défaites contre Guingamp (2-0) et Amiens, donc. Si la prestation était plutôt bonne en Bretagne, le jeu des Alsaciens le fut beaucoup moins face aux Picards, ce dimanche.
Malgré leur domination face à des Picards plus réalistes (qui ont ouvert la marque contre le cours du jeu à la 13e), les Strasbourgeois ont été trop imprécis pour concrétiser et espérer, au moins, revenir. Maladroits dans les transmissions, hésitants dans les choix, ils ont ainsi avorté bien des relances et vendangé bien des occasions.

Dans un duel décisif entre deux promus pour un maintien dans leur championnat,imprécis, hésitants et pas assez tranchants, les Alsaciens ont cédé contre des Amiénois réalistes (0-1) parce qu’ils ont péché, notamment en attaque.
Absents de Ligue 1 depuis presque une décennie, les supporters du RC Strasbourg ont manifesté bruyamment leur impatience de voir les leurs grimper les sommets. Ils ont sifflé de désappointement à la sortie de leur nouvel avant-centre Idriss Saadi muet depuis le début de l'exercice et qui porte le fardeau,

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/rcsa_unesite_mercato_saadi.jpg

de succéder à Khalid Boutaïb (et ses 20 buts en Ligue 2), peut être pas le plus fautif dans ce faux pas. Présents depuis cinq matches seulement, absent de la prépa avec ses partenaires, juste rentré mercredi de sélection [avec l’Algérie]. Il s’est entraîné deux fois depuis et a directement rejoué ce samedi. Il ne méritait pas un tel traitement.

Il y a aussi une question de repères à acquérir, au sein d’un onze de départ qui a largement changé. Donc d’intégration, pour les dix nouveaux membres du groupe. Et d’adaptation à un nouveau système de jeu, pour les anciens.

Un défaut dans le liant et un manque de repères, c’est bien ce que scrute l’entraîneur Thierry Laurey.
A ses yeux, les sifflets, comme certaines questions des journalistes, pourraient être des preuves d’une attente trop grande sur les épaules d’un Racing tout juste de retour dans l’élite. « Si vous voulez être cinquièmes, ce n’est pas avec moi, s’est-il agacé samedi soir. Mais ne nous condamnez pas ! »
_________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Saint_Etienne.png Saint Etienne s'en sort bien et Angers est toujours invaincu. http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/logo_sco.jpg

Le SCO Angers n'a pas failli à sa réputation d'équipe difficile à jouer et reste toujours invaincu en repartant avec un point mérité 1/1 dans le Chaudron Vert de Saint Etienne.
Les joueurs de Stéphane Moulin qui avaient d'abord concédé un match nul 2/2 à Raymond Kopa face aux Girondins de Bordeaux en match d'ouverture, s'étaient rattrapés pour revenir avec une victoire 2/0 d' Amiens. Ils ont ensuite contraint les marseillais au partage des points 1/1 dans le Vélodrome, mais paradoxe n'ont encore pas connu la victoire à domicile puisque les lillois sont venus les en priver en repartant avec un point grâce au 1/1 obtenus dans la cité du roi René la journée précédente.
Après 3 victoires de suite face à Nice, à Caen, et devant Amiens, les stéphanois sont tombés 0/3 au Parc devant la machine parisienne.

Tout a pourtant bien commencé pour "Sainté" avec l'ouverture du score de Cabella, prêté par l'OM pour une saison sans option d'achat, dès la première minute de son premier match sous ses nouvelles couleurs, au terme d'une action de classe qu'il avait lui-même initiée (1re).

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/L-nouvelle-recrue-stephanoise-Remy-Cabella-ouvert-score-Angers-Geoffroy-Guichard-10-septembre-2017_1_728_485.jpg

L'ASSE avait besoin d'un meneur, un accélérateur de particules, et il est apparu au cours de sa première qu'il pourrait être l'homme capable de mettre de l'ordre dans un collectif souvent vaillant mais trop juste techniquement depuis que Romain Hamouma a perdu le feu qu'il avait dans les jambes.
Mais dans la foulée, après une faute de main évitable de Pierre-Gabriel dans sa surface, Angers a égalisé sur un pénalty transformé par Thomas Mangani (9e).
Les hommes de Stéphane Moulin auraient même pu prendre l'avantage si la reprise de Fulgini (15e) ou la frappe terrible de Mangani n'avaient pas été repoussées par la barre transversale (21e). Après l'exclusion logique de Vincent Pajot, coupable d'un coup sur Letellier (48e), Capelle était tout près d'en profiter sur une reprise lobée mais le ballon a rebondi à deux reprises... sur la transversale d'un Ruffier, a priori battu (63e). L'exclusion de Crivelli pour un mauvais geste (83e) a au contraire remis les Verts dans le match, et sans un réflexe incroyable de Letellier, le tir surpuissant de Bamba aurait pu offrir la victoire aux locaux (90e).
Monsieur Abed pas toujours inspiré a fait fort en sifflant 18 fautes en première mi-temps et quatre cartons jaunes. Le premier acte a été haché et ce n’est rien de le dire. L’arbitre, Monsieur Abed, a très (trop ?) rapidement sorti les cartons durant les 45 premières minutes et cela ne s’est pas arrangé en seconde. Vincent Pajot a été expulsé logiquement (48e) mais le jaune pour Dabo semblait inutile et le carton rouge pour Crivelli en fin de rencontre, paraissait sévère.
____________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Caen.png Caen, la surprise de l'entame du championnathttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/dijon.png

Les joueurs de Patrice Garande enchaînent une 3e victoire consécutive.
Les Normands ont ouvert la marque face à Dijon grâce à une sublime Panenka de Ivan Santini leur attaquant Croate dés la 5e minute pour une faute de Cédric Yambéré sur lui même.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2163935-45236110-2560-1440.jpg

Les Dijonnais vont courageusement recoller au score sur une splendide frappe de Jordan Marié (38e) .
Mais les partenaires d'un excellent Rémy Vercoutre, pourtant en infériorité numérique suite à l'expulsion de leur recrue Sénégalaise Adama Mbengue, vont néanmoins s'imposer sur but un contre son camp de Cédric Yambéré de retour de prêts aux Girondins de Bordeaux, à 10 minutes du coup de sifflet final. Déjà coupable sur le premier but, le malheureux Dijonnais se rappellera longtemps de sa visite en Normandie.
Le SM Caen du Président Fortin, et son trio d'anciennes gloires locales Garande, Gravelaine, Caveglia grimpe à la quatrième place à la hauteur de Bordeaux et Saint Etienne. Dijon, 18e, 4 points est en danger.
___________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Lyon.png Même poussif, Lyon confirme qu'il sera présent. http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Gingamps.png

Anthony Lopes a fermé la porte sur quelques occasions Guingampaise et L'OL repart du Roudourou avec 3 points après un match laborieux.
Dans l'ensemble les Lyonnais ont manqué de cohésion, d'agressivité dans les duels, battus dans le domaine aérien ou en vitesse ont souffert devant des adversaires qui auraient bien mérités au moins un point.
Les Gônes ont ouvert un peu contre le court du jeu, par Marino Diaz d'un beau tir.
En seconde mi temps, Guingamps a logiquement égalisé à la 71e par Marcus Thuram le fils du papa Champion du Monde 98

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/845433508.jpg

reprenant de la tête un corner d'Etienne Didot.
C'est son capitaine Nabil Fékir dans la minute suivante, suite à un enchaînement de gestes techniques du sceau de grandes classe qui va marquer le but de la victoire Lyonnaise.
Compte tenu des changements importants opérés lors du mercato, la formation de J. M. Aulas sans grandes idées, s'installe à la 3e place.
_________________________________________________________________________________________________________
 
Suggestions