La journée 7 saison 2017/2018 de la Ligue 1 en bref. (partie 2).

 
1
 


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Lille.png Monaco princier à Lille n'abdique pas. http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Monaco_AS.png

Buts pour Monaco:
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg24': Stevan Jovetic
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg30': Rachid Guezzal
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg49': Radamel Falcao
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg74': Radamel Falcao (pén)

Les joueurs de Marcelo Bielsa poursuivent leur descente aux enfers. Leurs limites criantes sont très inquiétantes tant les correctifs apparaissent importants.
Qui peut nous dire ce que marc Ingla le directeur général adjoint du LOSC a mis dans son verre, avant de venir s'épancher devant la presse à l'issue de la rencontre en fuyant la réalité du fiasco de son équipe et se projetant encore mordicus dans le projet du top 5.
Après deux mois de compétition, son équipe est déjà très loin. Le problème est que tout le monde au club, par calcul, bravache, ou aveuglement, ne semble pas avoir pris le sens des réalités

Il n'aura fallu que 6 petites minutes aux Champions de France pour sceller le sort de la rencontre.
A la 24e, le monténégrin Stevan Jovetic récupère un ballon perdu par le néerlandais Anwar El Ghazi, crochète son adversaire directe et enroule son ballon qui trompe Mike Maignan. Il ouvre ouvre son compteur but. Ce but récompense une supériorité dans le jeu.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/1200x768_lille-bu-tasse-contre-monaco.jpg

Almany Touré, ensuite, centre dans la surface pour Rachid Guezzal qui reprend victorieusement pour porter la marque à 2/0 au bout d'une demi heure de jeu. Les Lillois payent déjà leurs erreurs défensives et leurs insuffisances techniques à la pause.

3 minutes après la reprise, ils se font de nouveau surprendre. Après une récupération, Rony Lopes, leur ex partenaire s'infiltre dans la surface et bute sur le gardien qui renvoie. Radamel Falcao, en renard des surfaces a senti la proie, il surgit pour pousser le cuir de la tête.
Le brésilien latéral gauche Jorge profite ensuite de l'apathie d'une défense au garde à vous pour s'infiltrer dans la défense avant de se faire stopper irrégulièrement par Kouané. Le capitaine monégasque convertit le penalty (0/4 à la 73e minute), et s'offre un doublé. Il prend provisoirement (pour un moment néanmoins) la tête du classement des buteurs avec un ratio délirant de 11 buts en seulement 7 rencontres.

El Tigré est revenu au niveau de ses grandes heures de l'Atlético de Madrid.
Humour... son dauphin au classement des canonniers de la L 1, Edison Cavani du PSG, en retard de 4 réalisations, ne peut pas se permettre de ne pas tirer les penaltys...

__________________________________________________________________________________________________________



http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Metz.png Troyes s'impose à Metz et se donne un peu d'air. http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/ES_Troyes_AC.svg.png

But pour le FC Metz:
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/b5bfd7f5b7504884a26866f180414bfa.jpg 90' + 1: Samuel GRANDSIR.


Le FC Metz a concédé sa 6eme défaite de la saison sur 7 rencontres en recevant Troyes un candidat dans leur championnat au maintien dans une rencontre que l'on qualifiera donc à 6 points.
Les Grenats n'ont toujours pas su s'imposer à Saint Symphorien depuis l'entame du championnat.
Dominateurs dans le jeu, en supériorité numérique après l'expulsion de Mathieu Delaplagne pour une grosse faute sur Ivan Balliu qui lui valait un second carton jaune, ils se sont inclinés sur la seule occasion digne de ce nom Troyenne conclue par Samuel Grandsir à la 90eme minute, après un raid éclair de Bryan Pelé s'amusant de nombreux Mosellans en partant du milieu de terrain Mosellan.
Les joueurs de Philippe Hinschberger effarant de manque d'implication sur ce but, auraient pu jouer longtemps sans marquer un seul but en dépit d'occasions franches, amenées par une qualité de jeu pourtant bien présente, même si Mamadou Samassa l'impérial portier Troyen a pesé très lourd dans l'inefficacité de ses adversaires.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/imagesMAD5KGO0.jpg

Mais avec 3 buts seulement marqués en 7 rencontres, on peut parler quand même d'inefficacité chronique pour la formation messine...
Les chiffres sont cruels, 62% de domination, 15 tirs au but, 7 cadrés (contre 2 à leur adversaire), 0 au fond, un véritable cauchemar que Nolan Roux recruté dans un habit de sauveur n'arrive encore pas à endiguer...
__________________________________________________________________________________________________________

 
Suggestions