• SC Bastia
  • Girondins de Bordeaux
  • SM Caen
  • Evian Thonon Gaillard FC
  • En Avant Guingamp
  • Racing Club de Lens
  • Lille OSC Métropole
  • FC Lorient-Bretagne Sud
  • Olympique Lyonnais
  • Olympique de Marseille
  • FC Metz
  • AS Monaco FC
  • Montpellier HSC
  • FC Nantes
  • OGC de Nice Côte d'Azur
  • Paris Saint-Germain FC
  • Stade de Reims
  • Stade Rennais FC
  • AS Saint-Étienne Loire
  • Toulouse FC

Les Lorientais sont un peu les dindons de la farce car les Nantais ont su tirer les marrons du feu.

Lorient 1 - 2 Nantes

 
1
 
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/65.jpg

Un football champagne en Bretagne pour un Derby de voisins

Pour les amoureux du beau jeu ce fût un festival d'occasions, et un feu d'artifice avant l'heure avec notamment 82% de passes réussies pour les deux équipes durant la première demi-heure.
Le public venu massivement, n'a eu ni le temps de s'ennuyer ou la possibilité d'avoir froid.

Les attaquants ont été inspirés, les gardiens souverains, surtout sur leur ligne respective. Ce derby aurait pu déboucher sur un un des plus gros score partagé de la phase aller. Ses 3 buts ne représentent pas l'empilement des occasions qui ont foisonné sur le synthétique Lorientais. Mais entre des attaquants pas forcément en réussite, ou maladroits, des défenseurs empruntés, et deux gardiens en état de grâce, le rapport de force a choisi son camp.

Benjamin Lecomte et Rémy Riou ont souvent donné l'impression d'aimanter les frappes adverses.
Selon son camp, chacune des forces en présence a pu apprécier les manchettes de l'un et les claquettes de l'autre. Ces 2 la, ont assuré le spectacle.

Le choc des voisins de la Bretagne Sud fut un hymne de jeu vers l'avant, un festival de vitesse, d'engagement et d'occasions.
Avec un peu plus de réalisme offensif, ou deux gardiens moins inspirés et souverains, les deux équipes auraient pu se quitter sur un score de 3-3, 4-4...
On peut peut être parler aussi des bienfaits du synthétique à cette époque pluvieuse de l"année, mais c'est un autre débat.


Les Lorientais sont chocolats.

Le public lorientais qui a beaucoup vibré devant les efforts d'une belle débauche d'énergie de ses favoris, il ne restera qu'une certaine frustration.
Il a pu comptabiliser dix-neufs tirs pour les Merlus, quatorze pour les Canaris, neuf frappes cadrées pour les premiers (dont 2 barres), sept pour les seconds.
Ils regrettera les 2 erreurs individuelles d'un seul homme, qui ont plombé par deux fois un meilleur résultat.
C'était beaucoup trop peu pour le maigre résultat d'un seul petit but égalisateur de Jordan Ayew à la 72'.


C'était Noël avant l'heure au Moustoir pour l'équipe de Michel Der Zakarian.

Dans un derby ou le spectacle a été présent, malgré que l'on soit en hiver, les 700 supporters qui ont accompagné les Canaris, se sont réchauffés le coeur d'une victoire à laquelle Rémy Riou leur gardien de buts a participé très brillamment.
Son festival de sauvetages a été accompagné d'une part de chance aussi. En entendant vibrer à deux occasions, son poteau gauche et sa transversale, le gardien nantais a été gâtée, par la réussite qui accompagnent toujours les grands gardiens.

Grand témoins du match abouti de l'ex lorientais revanchard d'une saison 2006-2007 de retour sur ses terres, son partenaire Audel à la 77e, a repoussé toutes félicitations, embrassades, et cie de ses équipiers, après son but victorieux. Celui ci concluant sa grande échappée, ponctuée par une belle frappe sous la barre. Il traversera tout le terrain avant de se fendre d'une belle et franche accolade à son héro de gardien dans la quête d'un très bon résultat, devant Bammou qui avait ouvert le score à la 44', en reprenant d'une demi-volée un centre de Deaux mal renvoyé par un défenseur.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/57.jpg

Les 3 héros Nantais de la soirée.


A mi course, dix points séparent les voisins. Pour la première manche du derby, cela n'a pas sauté aux yeux. Mais il y a la réalité du terrain. Sur la plus haute marche, les Canaris retrouvent leur lustre d'antan. Mais il n'y a pas de quoi bomber le torse à l'issue de cette rencontre, sauf si l'on pointe du doigt leur envie de redoubler d'efforts.


 
Suggestions