Ligue 1. Saison 2018-2019. Journée 11. (Olympique Marseille-Paris Saint Germain).

Ligue 1

 
0
 


Kylian Mbappé puni puis récompensé est l'homme clé de cette soirée.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/om.png Olympique de Marseille (0-2) Paris Saint-Germain http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/psg.png

Saison 2018/2019 - 11ème journée - Dimanche 28 octobre 2018 - Orange Vélodrome - 64 696 spectateurs - 10°

Buts pour le Paris Saint-Germain:

65': Kylian MBAPPE - Passeur: Angel DI MARIA
90' +5: Julian DRAXLER

Composition des équipes:
Marseille: Entraineur: R. Garcia.
Mandanda - Amavi http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 90' + 1, Kamara, Rami, Sarr - Strootman http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 87', Gustavo http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 90' + 2, Sanson - Payet, Ocampos puis Mitroglou 85', Thauvin puis Germain 74'.


Paris Saint-Germain: Entraineur: Thomas Tuchel
Aréola - Nsoki, Marquinhos, Kehrer http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 42' - Bernat, Draxler, Verratti, Di Maria http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 52' puis Rabiot 80', Meunier - Neymar, Choupo-Moting puis Mbappé 65'.


Rudi Garcia a annoncé la couleur, en décidant d'aligner un 4-3-3 sans attaquant de pointe véritable, mais avec Florian Thauvin, incertain jusqu'au dernier moment. De son côté, Thomas Tuchel aligne un 3-5-2 totalement expérimental, avec notamment Stanley Nsoki et Eric-Maxim Choupo-Moting dès le coup d'envoi. Tout indique donc que la prudence a primé sur le jeu offensif pour cette rencontre. Cavani et Thiago Silva en phase de reprise, Dani Alves, Dagba, Kimpembe (suspendu) et Kurzawa sont d'ores et déjà forfaits avant l'heure pour blessures. Par contre, à la lecture de la feuille de match parisienne, on constate les absences d'Adrien Rabiot et surtout Kylian Mbappé parmi les titulaires.punis par leur entraineur pour un retard à la causerie d'avant match. Tuchel assoie son autorité sur ses valeurs du collectif.

Malgré des statistiques terribles face aux Parisiens (l'OM reste sur 3 nuls et 14 défaites), les hommes de Rudi Garcia sont bien rentrés dans ce match et se projettent en nombre vers l'avant à la moindre occasion. La première salve, timide mais réelle sera à l'intention d'Ocampos sur une tête décroisée un peu lobée, qui oblige Aréola au premier arrêt du match.
Pas de but à la pause entre Marseille et Paris, au terme de 45 minutes intenses mais pauvres en occasion. Il y a du rythme, de l'engagement mais peu d'envolées offensives. Un tir cadré de chaque côté seulement, celui du PSG à la dernière seconde, sauvé sur la ligne par Strootman.

Le Paris SG est la seule équipe qui a marqué au moins un but en seconde période lors de chacun de ses 10 matchs de Ligue 1 Conforama cette saison. La première salve est à l'intention de Angel Di Maria qui sans opposition enroule des 25 mètres, plein axe. Le Fideo cherche le soupirail droit mais tombe sur un excellent Mandanda, qui repousse au prix d'une belle détente. Le banc parisien est nerveux. Pour avoir critiqué la décision arbitrale, l'adjoint de Thomas Tuchel est prié de quitter le banc de touche et de rejoindre directement les vestiaires. M. Bastien fait preuve d'autorité.
Servi aux 20 mètres, Neymar élimine Sanson, Sarr et Rami dans un mouchoir de poche avant de croiser sa frappe du gauche, qui passe un mètre à droite du cadre. Marseille réplique par Payet sur coup franc plutôt placé pour un gaucher. Du droit, l'ancien nantais enroule au-dessus du mur mais bute sur Aréola, auteur d'une claquette spectaculaire. Sur le corner, Rami tente un ciseau retourné mais est contré. Servi à l'angle droit de la surface, Thauvin crochète Bernat et tente sa célèbre frappe enroulée, mais n'attrape pas le cadre.


Kylian Mbappé s'échappe, le PSG s'envole:

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/45421447_924284991097392_8354947980523995136_n.jpg


Sanctionné par son entraîneur pour un retard à la causerie d'avant-match (comme Rabiot), Kylian Mbappé entre en jeu à la place de Choupo-Moting, qui ne l'a pas du tout fait oublier. A peine entré en jeu, le Champion du Monde s'échappe dans le dos de la défense, servi par Di Maria qui a intercepté une boulette de débutant de Sanson, et prend Kamara de vitesse, avant de croiser sa frappe avec application devant Mandanda. Le PSG ouvre le score grâce au phénomène Mbappé! Choupo-Moting, peu mobile et très axial, n'avait pas réussi à faire mal à la défense marseillaise. En cinq minutes depuis son entrée, Mbappé a totalement transformé ce match, avec des appels tranchants, des espaces ouverts pour ses partenaires et, surtout, le seul but du match pour l'instant. La minute suivante, sur la droite, il place une incroyable ouverture, sans élan, d'un extérieur du pied qui transperce la défense pour trouver Neymar à l'opposé. Le Brésilien tente le crochet de trop plutôt que de frapper, et permet à Rami de s'en sortir. Le PSG est lui proche d'assommer les olympiens en 3 occasions.

Le résultat du match va s'affirmer. A la réception d'un coup franc de Payet, Aréola relâche le ballon sur la reprise de Luiz Gustavo, mais Mitroglou a suivi et termine de près. L'arbitre a sifflé pour une faute de Strootman sur Marquinhos. Fou furieux après le but refusé, Kevin Strootman est averti par M. Bastien pour avoir trop levé la voix. Pourtant, le ralenti est formel, il n'y avait pas faute sur Marquinhos, qui a simulé pour obtenir un coup franc. Comme pour l'adjoint de Tuchel, c'est le quatrième arbitre qui signale à M. Bastien l'attitude de l'entraîneur marseillais, qui réclamait l'usage de la vidéo. Il est exclu à son tour car une réclamation c'est interdit?. Le PSG part en contre avec un très long une-deux entre Mbappé et Neymar. Le Brésilien, sur la gauche de la surface, croise trop sa frappe, mais Draxler a sprinté 80 mètres pour pouvoir tacler le ballon dans le but au second poteau et valider le succès parisien.

Paris reste invincible après 11 journées et compte déjà 8 points d'avance sur Lille, 11 sur Montpellier et 13 sur Lyon. Marseille est en quatrième position avec 19 points et déjà 4 défaites depuis le coup d'envoi de cette saison.
C'est la 5ème fois qu'une équipe inscrit au moins 39 buts lors des 11 premières journées d'une saison de Ligue 1 Conforama, une première depuis l'AS Saint-Etienne en 1969/1970 (40 buts).

Mr BASTIEN, " S'il y a la VAR (NDLR : assistance vidéo), alors on doit l'utiliser" assume IROFOOT.
 
Suggestions