Ligue 1. Saison 2018-2019. Journée 12. (FC Nantes - En Avant Guingamp).

 
0
 


__ http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png __
__________________________________________________________________________________________________________


Le FC Nantes remonte encore, mais EA Guingamp replonge. Cette humiliante défaite face à son club formateur coutera quelque jours après la rencontre le limogeage surprise d'Antoine Kombouaré l'ex coéquipier nantais de coach Vahid..

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn.png FC Nantes (5-0) EA Guingamp http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/eag.png

Saison 2018/2019 - 12ème journée - Dimanche 04 novembre 2018 - Stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau - 25 753 spectateurs - 13°

Arbitre principal: Jérôme BRISARD
Arbitres assistants: François BOUDIKIAN, Benjamin PAGES
4e arbitre: Pierre LEGAT

Buts pour le FC Nantes:
43 : Emiliano SALA (Pén)
63': Valentin RONGIER
70': Abdoulaye TOURE
78': Andrei GIROTTO - Passeur: Gabriel BOSCHILIA
84' : Emiliano SALA

Composition des équipes:
FC Nantes: Entraineur: Vahid HALILHODZIC.
Ciprian TATARUSANU, DIEGO CARLOS, Nicolas PALLOIS, Lucas LIMA, Enock KWATENG, Gabriel BOSCHILIA puis (78') Majeed WARIS, Abdoulaye TOURE, Andrei GIROTTO puis (81') Rene KRHIN, Anthony LIMBOMBE, Valentin RONGIER (c), Emiliano SALA puis Kalifa COULIBALY (85').
N'ont pas participé à la rencontre:
Maxime DUPE, FABIO, Kara MBODJI, Lucas EVANGELISTA.

EA Guingamp: Entraineur: Antoine KOMBOUARE.
Karl-Johan JOHNSSON, Jordan IKOKO, Jérémy SORBON, Félix EBOA EBOA, Cheick TRAORE, Christophe KERBRAT (c), Ludovic BLAS, Guessouma FOFANA puis Nathaël JULAN (66'), Etienne DIDOT, Marcus COCO puis Matthias PHAETON (85'), Nicolas BENEZET.
N'ont pas participé à la rencontre:
Marc-Aurèle CAILLARD, Pedro REBOCHO, Franck TABANOU, Lebogang PHIRI, Yeni NGBAKOTO.


Les Canaris ont enchaîné un troisième succès consécutif en championnat et entrent dans le top 10. Une place inespérée après leur début d'exercice catastrophique qui a vu Miguel Cardozo l'entraineur portugais débarqué.
Ils remportent une victoire nette qui aura mis 43' à se dessiner, sur un pénalty contesté, voir contestable.
Le FC Nantes marche sur l'eau et vole au classement depuis leur reprise en main par Vahid Halilhdzic. Ils n'ont rien laissé à leurs adversaires. Ils ont engrangé un maximum de points (9), dynamisé leur attaque en inscrivant plus de buts en 3 rencontres que lors des neufs premiers (11) et verrouillé leur défense 1 but encaissé).
Cette série impressionnante leur permet de doubler le voisin du Stade Rennes, leur prochain adversaire, et de faire une entrée inattendue dans le top 10. "je le dis franchement, je ne m'attendais pas à tout ça' reconnait le coach qui au soir de sa première et de la déroute dans le derby de l'Atlantique face aux Girondins de Bordeaux dans le Matmut prédisait une longue agonie de ses ouailles.
On évoque souvent la chance du champion, il faut aussi disserter sur la déveine du perdant. Cheik-Omar Traoré avait laissé son bras traîner sur Emiliano Sala. Le goleader des Jaunes s'écroulait pour sa troisième fois dans la surface adverse et obtenait, juste avant la pause, un pénalty qu'il avait transformé en toute confiance. La plus mauvaise attaque du championnat (7 buts pour 12 rencontres), ne pouvait avec une telle stat espérer traverser une défense devenue hermétique.

Guingamp mené au plus mauvais moment, avait jusque la bien bloqué les espaces et les nantais avaient éprouvé de grosses difficultés à s'approcher de la cage adverse. Mais englués à leur vingtième place, les coéquipiers de Kerbrat, n'avaient d'autres solutions que d'attaquer pour revenir au score. En se livrant et en se découvrant, ils vont ouvrir les brèches dans lesquelles les Canaris vont s'engouffrer pour planter 4 autres banderilles décisives.

La Beaujoire n'avait pas assisté à une telle avalanche de buts depuis le 16 février 2000 et et un large succès (6/1) encore dans les mémoires, face à l'Olympique Lyon le 16 février 2000.
Sala ne s'arrête plus. Il est avec son doublé, le deuxième meilleur européen parmi les cinq plus grands championnats européens avec dix réalisations. Seul le prodige Mbappé avec 11 buts le devance. L'argentin semble bien parti en tous cas pour battre son record de 12 buts.
Il aura fallu attendre la douzième journée pour voir Nicolas Pallois fouler une pelouse de L 1. Ecarté pour des mots échangés avec Cardozo le défenseur central avait repris seulement la compétition le 6 octobre, avec la réserve, alors que la défense de la A prenait l'eau. Comprenne qui pourra.
En tête au classement des cartons, les Jaunes ont échappé à toutes sanctions dans cette rencontre. Une première à rééditer.
Lucas Deaux, le milieu de terrain guingampais pourtant blessé, a fait le déplacement et retrouvé sa Beaujoire, dans laquelle il a contribué grandement à la montée en 2013. Il jouit toujours d'une belle côte de popularité car il a porté le maillot jaune à 134 reprises.
_________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..png
_________________________________________________________________________________________________________


 
Suggestions