Ligue 1. Saison 2018-2019. Journée 13. (Stade Rennes FC-FC Nantes).

Stade RennaisLigue 1FC Nantes

 
0
 


__ http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png__
_________________________________________________________________________________________________________


Avec beaucoup d'abnégation et de solidarité, les Canaris repartent du Roazhon Park avec le point des vertus morales.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/rennes.png Stade Rennes FC (1-1) FC Nantes http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn.png

Saison 2018/2019 - 13ème journée - Dimanche 11 novembre 2018 - ROAZHON PARK - 23 270 spectateurs - 11°

Arbitre principal: Karim ABED
Arbitres assistants: Cyril GRINGORE, Mikaël BERCHEBRU
4e arbitre: Lakhdar EL BEDOUI

But pour le Stade Rennes FC:
8': Jakob JOHANSSON - Passeur : Clément GRENIER

But pour le FC Nantes:
16': Emiliano SALA - Passeur : Lucas LIMA


Compositions des équipes:

Stade Rennes FC:Entraîneur: Sabri LAMOUCHI
Tomas KOUBEK, Mehdi ZEFFANE, Damien DA SILVA, Ramy BENSEBAINI, Benjamin ANDRE (c), Hamari TRAORE, Jakob JOHANSSON, Clément GRENIER, Romain DEL CASTILLO puis Hatem BEN ARFA (77'), Adrien HUNOU puis Jordan SIEBATCHEU (72'), Ismaila SARR (84') puis Mbaye NIANG.
Non entré en jeu:
Edvinas GERTMONAS, Benjamin BOURIGEAUD, James LEA SILIKI, Denis Will POHA

FC Nantes: Entraîneur: Vahid HALILHODZIC
Ciprian TATARUSANU, DIEGO CARLOS, Nicolas PALLOIS, Lucas LIMA, Enock KWATENG puis FABIO (46'), Gabriel BOSCHILIA puis Anthony LIMBOMBE (88'), Abdoulaye TOURE, Andrei GIROTTO, Valentin RONGIER (c) puis Lucas EVANGELISTA (78'), Emiliano SALA, Majeed WARIS
Non entrés en jeu:
Maxime DUPE, Kara MBODJI, Rene KRHIN, Kalifa COULIBALY.


Le FC Nantes devra attendre encore pour retrouver les joies de la victoire contre leur meilleur (ennemi) rennais.
La passe de dix derbies de suite sans défaites est donc atteinte pour les Bretons.

Cinq nantais ont largement apporté leur écot pour ramener le match nul en Bretagne.
Nicolas Pallois a délivré un bijou de relance sur son attaquant vedette synonyme d'égalisation. Ses interventions, sa solidité dans les duels ne sont pas étrangères à la bonne série de l'équipe. L'ancien bordelais banni par Cardozo, a enchaîné une brillante troisième titularisation consécutive.
Utile à la récupération, sur tout le front du terrain, juste au pressing, et appliqué dans l'utilisation du ballon et dans ses majeure transmissions, Abdoulaye Touré retrouve son haut niveau affiché la saison passée.
Valentin Rongier, a beaucoup travaillé justement dans la verticalité et dans ses courses. Son départ sur blessure à la cinquante cinquième minute, s'est beaucoup ressenti.

Menés depuis 8' et une déviation de Johansson sur un coup franc astucieux de Grenier, il aura fallu deux superbes inspirations aux Canaris pour ne pas gamberger trop longtemps.
Heureusement et certainement, la première viendra de son incontournable attaquant, Emiliano Sala. Buteur pour la onzième fois de la saison en championnat, l'Argentin, co-meilleur buteur de L 1 a nettoyé la lucarne de Koubek d'une reprise croisée de la tête fantastique et impensable.
La seconde est signée Ciprian Tatarusanu. Juste le kop des Rouge et Noir, leur gardien, a repoussé magistralement un pénalty de Clément Grenier (57'). Le géant des Carpates en choisissant de partir au moment de la frappe du milieu rennais, lui a dicté de changé d'avis et de changé de côté. Mal lui en a pris de se déconcentrer face au digne successeur de Mickael Landreau dans l'exercice de la chose qui avait déjà permis à ses équipiers de ramener un point de Decines.
Ce derby ne restera pas dans les annales de la joie des retrouvailles des voisins, tant on y a vu une marée de déchets dans le jeu. La précipitation, des mauvais choix, un pas de trop, un ballon donné trop tard, trop mollement ou trop appuyé, la kyrielle de mauvaises implications offre des axes de progression importante.

Avec dix points possibles sur douze possibles pris lors des quatre dernières journées, les Jaunes et Vert, désormais dixième avec 16 points, y ont gagné neuf places. Un derby en chassant un autre, une victoire sanctionnant l'accueil du SCO Angers leur permettrait de les distancer. Mais faire sauter le verrou ne sera pas une douceur angevine car la formation de Stéphane Moulinne se laisse pas manoeuvrée facilement. Il faudra bien s'appliquer dans les petits espaces...
_________________________________________________________________________________________________________


 
Suggestions