Ligue 1. Saison 2018-2019. Journée 14. (FC Nantes-SCO Angers).

Ligue 1FC Nantes

 
0
 


__ http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpghttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png __
_________________________________________________________________________________________________________


S'il a fallu cinq petites minutes aux Angevins pour ouvrir le score, il en restait autant à jouer au moment ou les Canaris ont logiquement arraché un point précieux.


Saison 2018/2019 - 14ème journée - 24 novembre 2018 - Stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau - 23 682 spectateurs- 7°.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn.png FC Nantes (1-1) SCO Angers http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/angers.png

Arbitre principal: Clément TURPIN
Arbitres assistants: Cyril GRINGORE - Nicolas DANOS
4e arbitre: Aurélien PETIT

But pour le FC Nantes:
89': Majeed WARIS - Passeur: Emiliano SALA

But pour le SCO Angers:
5': Stéphane BAHOKEN - Passeur : Flavien TAIT


Compositions des équipes:
FC Nantes:
Entraîneur Vahid HALILHODZIC.
Ciprian TATARUSANU, FABIO, DIEGO CARLOS(c), Nicolas PALLOIS, Lucas LIMA, Gabriel BOSCHILIA puis Lucas EVANGELISTA (80'), Samuel MOUTOUSSAMY, Abdoulaye TOURE, Andrei GIROTTO puis Majeed WARIS (74'), Anthony LIMBOMBE puis Kalifa COULIBALY (83'), Emiliano SALA.
Non entrés en jeu:
Maxime DUPE, Kara MBODJI, Enock KWATENG, Rene KRHIN.

SCO Angers:
Entraîneur: Stéphane MOULIN.
Ludovic BUTELLE, Mateo PAVLOVIC, Ismaël TRAORE (c), Romain THOMAS, Abdoulaye BAMBA, Pierrick CAPELLE, Baptiste SANTAMARIA, Flavien TAIT puis Thomas MANGANI (84'), Jeff REINE ADELAIDE puis Angelo FULGINI (89'), Cheikh NDOYE, Stéphane BAHOKEN puis Cristian LOPEZ (81').
Non entrés en jeu:
Zacharie BOUCHER, Farid EL MELALI, Vincent PAJOT, Wilfried KANGA.



Au Rohazon Park, il n'a fallu attendre que la huitième minute pour voir le Stade Rennes FC prendre l'avantage. Le FC Nantes ne gambergera pas longtemps puisqu'il égalisera huit minutes après. Face au voisins Angevins la semaine suivante, les Canaris n'ont pas retenu la leçon, et vont se faire prendre encore plus tôt, puisqu'à la cinquième minute. Mais par contre, ils ont fait la démonstration de belles ressources morales, en égalisant à la quatre vingt neuvième minutes.

Beaucoup promettaient l'enfer aux scoïstes tant le FC Nantes version Vahid Halilhodzic, impressionnait dans sa Beaujoire. Avec de bonnes raisons, puisque lors de leurs deux dernières les Canaris en sont repartis ravis avec un sourire aussi large que les succès (4-0) contre Toulouse et (5-0) face à Guingamp. Mieux, les Jaune et Vert n'avaient plus encaissé le moindre but devant leur public conquis.

Cette dernière statistique a volé en éclat dès la cinquième minute, sur le premier raid angevin. A la suite d'un long dégagement de Butelle, Ndoye dominait Girotto dans le duel aérien. Le ballon revenait sur Tait qui perçait dans l'axe, avant de décaler Bahoken qui ne se faisait pas prier pour inscrire son quatrième but de la saison, tous à l'extérieur.

A force d'être puissamment dominant depuis le début de la saison sur les coups de pieds arrêté, le SCO a fini par se faire prendre à son propre jeu. A la quatre vingt neuvième minute, quand Fulgini frappe un corner, inhibés de leur force, les Angevins sont nombreux à partir à l'abordage. Dopés par cette habitude de la réussite, ils sont certainement trop nombreux à espérer porter l'estocade. Le ballon est dans la zone Nantaise, peu dangereux pour nous pensent ils de plus...
La suite va être cruelle pour eux. Sur un long dégagement de Pallois, un contre emmené par Moutoussamy, un relai de Sala et but de Waris. De bout en bout sur cette action, les joueurs de S. Moulin ont eu un train de retard. A ce moment du terme de la rencontre, il eut été plus judicieux de faire preuve de grande prudence, que de se lancer à l'abordage au risque de s'exposer et de se saborder...

Cette égalisation n'était pas injuste néanmoins, mais tardive du fait des frasques du héro Angevin. Les Blanc et Noir avaient en effet dans leur cage, un Ludovic Butelle enflammé. Sans lui, les Nantais auraient certainement égalisé plus tôt et cédé ensuite. Le portier du SCO a fait péter les flashes des photographes assis derrière son but. De son sauvetage sur un coup franc somptueux sous la barre de Boschilla (31'), un autre de Pallois sur sa ligne (54'), en passant sur une sortie millimétrée dans les pieds de Majeed Warris, le gardien Angevin a montré les meilleures facettes de la panoplie des arrêts d'un bon gardien. Mais le dernier rempart, n'a pu que retarder l'échéance inéluctable d'une opiniâtreté sans faille ...

Le programme des prochains matches incite à la prudence. Après avoir visité les grands rivaux Stéphanois, reçu la seule étoile française de Ligue des Champions, s'être déplacé dans l'arène Nimoise, retrouvé les passagers de la deux chevaux rutilante de Michel Der Zakarian, il sera temps de partir en fête pour la dernière de l'année avec l'ogre Parisien de la Ligue 1. C'est à ce moment la seulement, que la hauteur de la place et l'importance des points pris pour les matches aller, détermineront réellement les ambitions de l'équipe de Vahid Halilhodzic.
__________________________________________________________________________________________________________
 
Suggestions