Ligue 1. Saison 2018-2019. Journée 15. (AS Saint-Etienne-FC Nantes).

 
1
 


__ http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png __
_________________________________________________________________________________________________________


Les Canaris sont brutalement revenus sur terre après un naufrage en affrontant le niveau d'au dessus.


Saison 2018/2019 - 15ème journée - 30 novembre 2018 - Stade Geoffroy-Guichard - 21 884 spectateurs - 7°.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/asse.png (3-0) http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn.png

Arbitre principal: Jérôme BRISARD
Arbitres assistants: Alexandre VIALA - Benjamin PAGES
4e arbitre: Abdelatif KHERRADJI

Buts pour AS Saint-Etienne:
72': Robert BERIC
Buts 84': Wahbi KHAZRI
Buts 90': Timothée KOLODZIEJCZAK.


Compositions des équipes:
AS Saint-Etienne: Entraîneurs: Jean-Louis GASSET.
Stéphane RUFFIER (c), Timothée KOLODZIEJCZAK, Gabriel SILVA, Mathieu DEBUCHY, Neven SUBOTIC, Yann M'VILA, Wahbi KHAZRI puis (86') Kévin MONNET-PAQUET, Ole SELNAES, Romain HAMOUMA puis (40') Yannis SALIBUR, Rémy CABELLA http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png (60') , Loïs DIONY puis (63') Robert BERIC.
Non entés en jeu:
Jessy MOULIN, Pierre-Yves POLOMAT, William SALIBA, Arnaud NORDIN.

FC Nantes: Entraîneur: Vahid HALILHODZIC;
Ciprian TATARUSANU puis Maxime DUPE (51'), FABIO, DIEGO CARLOS (c), Nicolas PALLOIS http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png (20'), Lucas LIMA (82'), Enock KWATENG, Lucas EVANGELISTA puis Gabriel BOSCHILIA (46'), Samuel MOUTOUSSAMY, Abdoulaye TOURE, Emiliano SALA, Majeed WARIS puis Randal KOLO MUANI (68').
Non entrés en jeu:
Kara MBODJI, Anthony LIMBOMBE, Imran LOUZA, Kalifa COULIBALY.


Si la victoire Stéphanoise est bien l'oeuvre d'un collectif solide, KHAZRI, SALIBUR, BERIC et KOLODZIEJCZAK ont plongé le FC Nantes dans le désarrois...

***************** http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2018_2019_18718_500225.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2018_2019_19609_500225.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2018_2019_69612_500225.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2018_2019_18719_500225.jpg ***************


Devant leur grand rival des années 70, les Jaunes ont montré trop d'insuffisances pour espérer un top 10. Un coup d'arrêt ou une rechute?

C'était un soir pour rêver d'une élévation. C'est au final, un brutal retour sur terre. Dans le Chaudron Vert, les Canaris ont vu s'éloigner les étoiles scintillantes de l'Europe pour se laisser envahir par celles des maux de tête, compagnons des défaites douloureuses et des illusions perdues. Les Verts n'ont pas seulement mis fin à une belle série d'invincibilité, ils ont montré leurs limites entre un prétendant affirmé au top 5, et celles d'une autre formation convalescente, dont la rémission était trop peu et vite passée pour de la guérison.
Au classement, il y a désormais neuf points entre les deux adversaires d'un soir. Mais dans le jeu, il a été déclaré un fossé bien plus large.

A l'issue de la lourde défaite à Bordeaux, lors de son retour au club, de sa première de coach, Vahid Halilhodzic, avait rejoint les supporteurs nantais massés dans le parcage du Matmut, pour les adjurer de continuer à soutenir leurs couleurs devant toutes les déficiences affichées ce soir la. Il mesurait l'étendue du chemin à parcourir pour s'extirper d'une ligne de flottaison bien trop proche du naufrage. Avec beaucoup de travail psychologique et physique, un replacement de certains joueurs sur le terrain, la mise au banc d'autres, le retour de certains oubliés voir bannis de l'ère Cardozo, le bosniaque avait rapidement sorti son groupe de la ligne dangereuse, à sa stupéfaction.
Récemment, il n'hésitait pas à pointer les faveurs d'un calendriers lui offrant des équipes à la portée du FC Nantes, pour tempérer les commentaires trop dubitatifs. Force est de reconnaître en effet que sa baguette de magicien ne lui permettait pas de faire réciter une partition trop élevée à un orchestre un peu tendre...

En quête de rebond après sa défaite dans le derby contre Lyon la semaine dernière (0-1), Saint-Etienne a parfaitement réagi à Geoffroy-Guichard ce vendredi. Dominateurs, les Verts ont longtemps buté sur une défense de Nantes très bien organisée. Celle va céder douze minutes après le remplacement de Ciprian Tatarusanu blessé au dos (50'), par Maxime Dupé.
C'est le joker Robert Beric sorti du banc qui va trouver l'ouverture en reprenant de la tête un centre de Yannis Salibur entré avant la pause en remplacement de HAMOUMA blessé à l'épaule, à la réception d'une touche.
Wahbi Khazri intenable tout au long de la rencontre va aggraver la marque sur un sublime coup franc direct d'une balle enroulée, suite à une grosse faute de Lucas Lima sur Salibur. 
Timothée Kolodziejczak, reprenant un corner de Salibur, va assommer les Canaris, encore de la tête, sur corner.

Le FC Nantes, qui restait sur une série de six matches sans revers (4 victoires, 2 nuls), recule à la 12e place en attendant les résultats de Toulouse et Rennes, tandis que Saint-Etienne grimpe provisoirement à la 5e place que seul l'Olympique de Marseille à la faveur d'une victoire peut lui contester cette journée.
L'indigence de son milieu de terrain a fortement handicapé les Jaunes. C'est Fabio, latéral droit de formation, qui n'a pas démérité à un poste de sentinelle devant la défense ou il était positionné. Il a suppléé Andréi Girotto malade, René Krhin ménagé et Valentin Rongier en phase de reprise. La responsabilité de Maxime Dupé n'est en rien engagée sur les trois buts. Il a par contre du être soulagé de voir que son premier dégagements au pied lors de son entrée en jeu, terminant au fond de ses filets sur un contre de Khazri, est été invalidé pour une main de ce dernier.

Qui mieux que Vahid Hallhodzic pouvait mieux résumer le match: "Nous avons bien explosé. Je ne comprends pas ces vingt dernières minutes. C’était une catastrophe. Si nous avions fait match nul, cela aurait été un hold-up.
Il faut montrer beaucoup plus. Je n’étais pas content en première période car nous avions la possibilité de marquer notamment sur contre-attaque. Nous n’avons pas joué quand nous avions le ballon. On prend trois buts sur coup de pied arrêtés. Il faut bien analyser. Je suis encore dans la déception totale. Je suis vraiment frustré après cela, profondément touché.
J’attendais un peu plus. C’était l’occasion de nous relancer pour la suite de la saison après une belle série. Nous affrontions une équipe mieux classée et nous pouvions tester nos possibilités. Il manquait tout. Quand on joue comme cela, on est candidat pour descendre. Il faut se poser des questions".
__________________________________________________________________________________________________________




 
Suggestions