Ligue 1. Saison 2018/2019. Journée 4.

 
0
 


Un Paris Saint Germain à double visage s'en sort dans le Gard.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/nimes.png Nîmes Olympique (2-4) Paris Saint-Germain http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/psg.png

Buts pour Nîmes:
63' Antonin BOBICHON
71' Téji SAVANIER (Pén)

Buts pour le PSG:
36' NEYMAR JR
40' Angel DI MARIA
77' Kylian MBAPPE
90' +2 Edinson CAVANI

Composition des équipes:
Nîmes:
Paul BERNARDONI, Loïck LANDRE, Gaëtan PAQUIEZ, Anthony BRIANCON (c), Sofiane ALAKOUCH, Moustapha DIALLO http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png puis Antonin BOBICHON 46', Téji SAVANIER http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2227212-46443070-2560-1440.jpg, Théo VALLS puis Umut BOZOK 87', Renaud RIPART, Sada THIOUB, Baptiste GUILLAUME puis Clement DEPRES 66'.
Non entrés en jeu:
Baptiste VALETTE, Florian MIGUEL, Hervé LYBOHY, Panagiotis VLACHODIMOS.

PSG:
Alphonse AREOLA, Thiago SILVA (c), Presnel KIMPEMBE, MARQUINHOS, Thomas MEUNIER http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png, Stanley N'SOKI puis Jan Thilo KEHRER (67'), Adrien RABIOT, Kylian MBAPPE http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png 18' et http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2227212-46443070-2560-1440.jpg 90' + 3, Edinson CAVANI,
NEYMAR JR http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/568t6-carton_jaune.png puis Christopher NKUNKU (90' + 1), Angel DI MARIA et Julian DRAXLER (83')
Non entrés en jeu:
Gianluigi BUFFON, Colin DAGBA, Antoine BERNEDE, Moussa DIABY.


Le PSG montre ses muscles:
Quand Nilmar se jette, pour reprendre dans l'axe devant le but un centre de Meunier sur son côté droit de l'angle des 16,50 mètres, peu après la demi-heure de jeu, on se dit que la messe est dite. D'autant que Di Maria, sur corner direct au 1er poteau , cinq minutes avant la pause, assomme Nïmes pensait on. Ce PSG, sans se monter vraiment souverain, grâce au seul talent de ses individualités, a maté le rugueux promu dans une ambiance de corrida, croyait on.

S'endort:
Les nîmois (remontés par une boisson énergétique du pays dans le vestiaire?) vont réduire la marque à l'heure de jeu sur une belle frappe dans la lucarne après un beau mouvement au nez et à la barbe de joueurs parisiens par contre eux somnolents.
Les mouches ont changé d'ânes, les rushs des gardois vont trouver la récompense par un pénalty 8' ensuite. Une faute évidente de Thiago Sylva pense t'on va laisser de marbre l'arbitre malgré les protestations véhémentes des Rouges de colère. L'intervention de l'arbitrage vidéo va lui signaler le fait de jeu. Le VAR va le rappeler à l'écran, ou il va de facto, corriger l'erreur.
Menant 2-0, les Parisiens se sont relâchés et l'égalisation étant actée, l'on attend plus que l'estocade finale car les banderilles fusent sur la bête blessée.

Et assume son statut:
Mais à la 70e, M'bappé s'envole dans un contre fulgurant, prend de vitesse son garde du corps, et conclut victorieusement de demi-volée un centre de Kimpembe. En reste des buts de ses équipiers, Neymar, M'bappé; Cavani et son sens inné du but, va se retrouver à la finition d'un beau mouvement offensif des siens, pour parachever le succès 2/4.


Aidée par Di Maria, la NCM a une nouvelle fois frappé, mais!
Depuis le début de saison, le PSG a déjà marqué la bagatelle de 13 buts. Par contre, il y a un revers à la médaille clinquante, puisqu'il en a aussi encaissé 4. Ce qui lui avec ses 4 victoires sur autant de rencontres une différence de + 4 et un ratio de 3,22% offensif et de 1% défensif.

L'organisation défensive n'est donc pas à la même hauteur:
Loin de moi l'idée d'accabler les acteurs du PSG. Mais hormis son match inaugural de la saison au Parc face à Caen (3/0), ou ses cages sont restées vierges, le club francilien a pris 1 but au Roudourou de Guingamp (dernier de L 1 actuellement, 1 chez lui par Angers (18e) et 2 buts à Nîmes (un promu). Ce problème défensif rencontré face à des adversaires qui n'ont rien de perceurs de coffre est à mes yeux inquiétant, quand on sait que Liverpool - Naples - Etoile Rouge de Belgrade, sont ses adversaires désignés en phase de poules de la Coupe d’Europe et disposent de sacrés artificiers.


La révolution Tuchel?
Depuis le début de saison, Thomas Tuchel, le nouveau coach voudrait révolutionner le système de jeu de l'équipe, pour l'orienter vers un 3-4-3, voir un 3-5-2. Son idée est de défendre le plus haut possible (on a souvent vu ses 10 joueurs dans la moitié de terrain adverse à Nîmes). Surtout, l’Allemand souhaite utiliser au mieux la vitesse de transition de ses joueurs, tout en mettant Neymar au cœur du jeu.
Mais si le potentiel créatif des partenaires de Thiago Silva est de très bon niveau, le revers de la médaille est moins clinquant. Pour sécuriser leur défense, ils doivent avoir une sentinelle devant eux.

On a connu mieux dans la sobriété:
Le club parisien s'est fait craindre par ses adversaires, quand il disposait de son triangle majeur composé de Thiago Motta, Marco Verratti et Adrien Rabiot qui donnaient le ton à l'équipe. Avec le sorcier Laurent Blanc aux manettes, le tiki taka, les coups de pied arrêtés et les fulgurances avaient élevé le club. Mais aujourd'hui, le départ en retraite de Motta, les blessures de Verratti (qui n'a pas joué depuis le début de saison en championnat) ont laissé Rabiot orphelin. Au four et au moulin, il ne peut pas seul colmater les brèches et se projeter vers l'attaque. Le déséquilibre amène de sacrés courants d'air ou les adversaires s'engouffrent allègrement.
Le coach a essayé Marquinhos comme milieu de terrain à Nîmes, le brésilien a vécu un après-midi cauchemardesque aux Costières.
Face au jeu il est un extraordinaire défenseur, mais quand il subit, il baisse la tête. Dans sa transmission et son jeu long, il a beaucoup de déchet car c'est trop difficile techniquement pour lui. Il a sombré devant le pressing hargneux de ses adversaires. Ce poste n'est pas celui de sa formation ni celui de sa nature.

Il est grand temps, d'arrêter les expérimentations:
Il est curieux que Lo Celso qui avait progressé sur le poste, n'est pas été conservé, ou qu'une sentinelle ne soit venu consolider le groupe.
Le premier rendez vous européen du PSG est fixé dans 11 jours à Liverpool dans l'Anfield Stadium Tours.
Chez le finaliste de la dernière édition de la Champions League, on ne peut que redouter l'absence de Verratti. De facto, le coeur du jeu parisien n'étant pas encore en phase, le retour à la normalité d'une défense à 4, me rassurerait.


Messieurs les arbitres, protégez tous les artistes:
Il faudra s'y habituer semaine après semaine, mois après mois: rien ne sera jamais linéaire dans la carrière de Kylian Mbappé. Son talent hors norme en fait un joueur à part. Quel joueur en Europe aurait réussi cet enchaînement contrôle aérien, accélération et frappe du droit à quinze minutes du terme d'un match brûlant? Peut-être cinq attaquants du continent. Pas plus. On jugera toujours, avant tout, le jeune prodige (19 ans) sur ses performances.

Le Champion du Monde, s'est montré nerveux à Nîmes. Il a d'abord harangué l'arbitre coupable de ne pas avoir sifflé une faute grossière sur lui et déplacé le ballon en se replaçant pour un coup franc, ce qui lui a valu un jaune.
Il a pris ensuite quelques coups sévères et bousculé Téji Savanier auteur d'une scandaleuse faute grossière à son encontre. Ce qui lui vaudra l'expulsion à la 90' + 3. Loin de dénigrer l'arbitre, il aurait pu sanctionner rapidement le nimois avant que le jeune attaquant ne commette l'irréparable, lassé d'un traitement de faveur, et surtout inquiet pour son intégrité devant le dernier attentat.

La commission de discipline a statué depuis. Si le boucher de service nîmois a écopé justement de 5 matches, le parisien en écope de 3.
En championnat, le banc est assez long et de qualité pour survivre à son absence.
Absent le match précédent de Liverpool, ce n'est pas par contre la meilleure des préparations...

Le prodige de Bondy va devoir se concentrer sur son jeu et ne pas se disperser ailleurs!

Les arbitres quand à eux doivent se servir de leurs armes pour le protéger des lames des bouchers...

__________________________________________________________________________________________________________









 
Suggestions