Ligue 1. Saison 2018/2019. Journée 8. (Olympique Lyonnais - FC Nantes).

 
0
 


__http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/josé_arribas.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_vincent.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/jean_claude_suaudeau.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/raynald_denoueix.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/michel_der_zakarian.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Stade_de_la_Beaujoire.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/501904.png __
_________________________________________________________________________________________________________


LE FC NANTES CONTRARIE LES PLANS DE L’OL ET SE DONNE UN PEU D’AIR

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/lyon.png Olympique Lyonnais (1-1) FC Nantes http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/fcn.png

Saison 2018/2019 - 8ème journée.
Samedi 29 septembre 2018 - 50 319 spectateurs - 21°.


Arbitre principal: Frank SCHNEIDER.
Arbitres assistants: Djemel ZITOUNI - Philippe JEANNE.
4e arbitre: Mathieu VERNICE.


But pour Olympique Lyon:
22': Houssem AOUAR.

But pour Nantes:
62': Gabriel BOSCHILIA - Passeur: FABIO.


Composition des équipes:
Lyon: Entraineur: Bruno GENESIO.
Anthony LOPES, MARCELO, Léo DUBOIS, Jérémy MOREL, MARCAL puis (75') RAFAEL, Houssem AOUAR, Pape Cheikh DIOP puis (70') Tanguy NDOMBELE, Moussa DEMBELE puis (70') Maxwel CORNET, Bertrand TRAORE, Memphis DEPAY, Nabil FEKIR (c)
Non entrés en jeu:
Mathieu GORGELIN, Jason DENAYER, Jordan FERRI, Lenny PINTOR.

FC Nantes: Entraineur: Miguel CARDOSO.
Ciprian TATARUSANU, FABIO puis Enock KWATENG (90' + 4), Kara MBODJI, Lucas LIMA, Matt MIAZGA, Gabriel BOSCHILIA puis Anthony LIMBOMBE (82'), Lucas EVANGELISTA, Abdoulaye TOURE, Rene KRHIN, Valentin RONGIER (c, Majeed WARI puis Kalifa COULIBALY (90' + 5)
Non entrés en jeu:
Maxime DUPE, DIEGO CARLOS, Abdoulaye DABO, Samuel MOUTOUSSAMY.


Nous en sommes à la 81', le score est de 1-1. Fékir a 3 points au bout de sa godasse, mais Tatarusamu se détend pour dégager du point le pénalty. Le FC Nantes revient avec 1 point improbable de Decines.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/2430084-50500450-2560-1440.jpg


Dans le dur depuis le début de la saison, le FC Nantes est venu accrocher le point du nul à Lyon (1-1) et met fin à l’euphorie lyonnaise de plus d’une semaine. Miguel Cardoso a peut-être sauvé sa place pour encore quelques jours.

Après trois victoires consécutives toutes compétitions confondues, Lyon a été contraint au partage des points face à Nantes (1-1), samedi soir à domicile lors de la 8e journée de Ligue 1.

Auteur d'un exploit sur la pelouse de Manchester City (1-2) pour son entrée en lice en Ligue des champions, puis auteur de deux victoires brillantes face à l'OM le week-end dernier (4-2), puis à Dijon mercredi (0-3), l'Olympique Lyonnais espérait poursuivre sur sa lancée face à Nantes, samedi soir au Groupama Stadium dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1.


Bochilia le buteur du FC Nantes en action:

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/lyon-nantes-1-750x410.jpg


Depuis une semaine, le destin de Miguel Cardoso à la tête du FC Nantes est sur toutes les lèvres et samedi soir, le technicien portugais s’est peut-être donné un sursis. Dos au mur, les Nantais ont fait preuve de caractère pour ramener un point de Lyon (1-1) et se rassurer un minimum après deux défaites de suite. Au niveau comptable, ce nul ne change pas grand-chose mais en ayant la tête sous l’eau depuis quelques semaines, la prestation au Groupama Stadium peut satisfaire tout le monde. Menés au score après l’ouverture du score d’Aouar en première période, les Canaris ont fait preuve d’abnégation et de courage pour revenir dans la partie.

Soutenu un grand Tatarusanu, Nantes ne s’est pas laissé démonter et a joué crânement sa chance. Des efforts récompensés par un superbe but de Gabriel Boschilia à l’heure de jeu. En face, Lyon a semblé retomber dans certains de ses travers avec quelques suffisances par moment et surtout un quatuor offensif en dedans ce samedi soir. Après trois victoires de suite, les hommes de Genesio ont pêché dans la finition (20 tirs) à l’image de ce penalty raté par Fekir après l’usage du VAR pour un tirage de maillot qui aurait pu mettre les siens sur le chemin de la victoire à dix minutes du terme. Peu en réussite, l’OL laisse sa place de dauphin du PSG au voisin stéphanois et aurait même pu faire chou blanc si Waris s’était montré plus précis (73eme, 90+3eme).
__________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/La_Beaujoire..png
_________________________________________________________________________________________________________
 
Suggestions