• AFC AJAX
  • RSC Anderlecht
  • Arsenal FC
  • Atlético Madrid
  • null
  • TSV Bayer 04 Leverkusen
  • null
  • null
  • BV Borussia 09 Dortmund
  • CSKA Moskva
  • Celtic FC Glasgow
  • Chelsea FC
  • Juventus Turino
  • Manchester City FC
  • Manchester United FC
  • Olympique de Marseille
  • Milan AC
  • SSC NAPOLI
  • Olympiakos CFP
  • Paris Saint-Germain FC
  • FC Porto
  • null
  • null
  • null
  • Zenit St Petersburg

Tous les résultats des rencontres aller des 8eme de finale de la Champions League.

Bayer Leverkusen 0 - 4 PSG

 
4
 
http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/schalke_04.jpghttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/téléchargement_(12).jpg

Schalke 04 (1) - Réal Madrid (6).

C'est un signe fort que le Réal Madrid, qui a pris le commandement ce week end dans sa Liga, vient d'envoyer au reste de l'Europe encore en course dans la Champions League, en pulvérisant Schalke 04.

La B. B. R., le trio infernal, Benzéma, Bales, Ronaldo est venu, a marqué chacun son doublé, et la Maison Blanche s'est imposé 6/1 sur sa pelouse de Gelsenkirchen.
La jeune pépite et futur prodige allemand Draxler, est peut être encore pétrifié sur sa pelouse en se remémorant son boulet de canon à bout portant, enlevé du bout des doigts par "San Iker Casillas".

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Iker-Casillas.jpg

Cette occasion aurait pu autoriser une égalisation à 1/1, et permis d'espérer à sa formation. Mais elle fût ensuite trop vite et fortement dépassée par la furia espagnole.
Klaas Huntelaar ancien buteur hollandais du grand club madrilène, s'est rappelé au souvenir de ses supporters, en sauvant l'honneur d'une reprise de volée surpuissante de 25 mètres sous la lucarne de ses anciennes couleurs.
Les Merengues auteur déjà de 70 buts toutes compétitions confondues, demi finalistes lors des deux dernières éditions de l'épreuve peuvent cette saison prétendre à mieux.

Carlo Anceloti dès son arrivée, a déjà donné un style offensif séduisant à sa formation. Celle ci pratique aujourd'hui un football agréable qui tranche avec le style Mourinho.

Modric et Di Maria pourvoyeurs de munitions aux 3 flèches de devant, Alonso en chef d'orchestre derrière eux, et une défense composée de Carbajal, Marcello, Ramos et Pépé pour protéger Casillas, l'assemblage est séduisant, et est préparé pour la conquête de sa décima.
________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/téléchargement_(6).jpghttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/téléchargement_(5).jpg

Bayer Leverkusen (0) - Paris Saint Germain (4).

C'est un autre cauchemar que le Bayer Leverkusen, autre club allemand a vécu lui aussi dans sa Bay Arena contre la PSG.
Pressions collectives sur le porteur du ballon, passes courtes redoublées, accélérations foudroyantes, jeu en mouvement; l'équilibre francilien entre cadres expérimentés et jeunes surdoués, n'a laissé aucun répit à la seconde meilleure défense de la Bundesliga.
L'adversaire avait de la valeur, mais a explosé face à la virtuosité et la force de l'équipe française.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/le_psg_a_léverkusen.jpg

3'. Verratti le lutin lance Matuidi l'araignée pour le début des hostilités.
38'. Spahic, l'ancien montpelliérain tire le maillot de Lavezzi. Pénalty pour le colosse Ibrahimovic qui allume Léno le gardien rhénan.
42'. Remise en arrière de Matuidi pour Ibra encore, qui allume la lucarne d'un plat du pied surpuissant.
58'. Spahic, se rappelle une nouvelle fois au souvenir du public français. Il commet une énième faute sur Lucas et se fait légitimement expulsé.
88'. Cabayes est à la finition d'un beau mouvement, pour parachever le large succès de l'équipe de Laurent Blanc.
__________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/zénith.jpghttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/borrussia.jpg

FCZenit Saint Pétersbourg (2) - Borrussia Dortmund (4).

Le finaliste de l'édition passée de l'UEFA Champions League a lui aussi assuré son avenir non sans trembler devant des éléments contraires, pour la suite dans la compétition.

Mkhitaryan à la (5eme), Reus (6eme), ont assommé d'entrée la formation de Luciano Spalletti, avant que Lewandoski ne s'offre un doublé aux (61eme) et (71eme), ce qui porte son total de 6 buts en 7 rencontres, et 24 réalisations pour 50 matches européens.


Les russes ont bien marqué 2 buts, mais si l'arbitrage français a été discuté ces dernières semaines, on ne dira pas que celui des arbitres de la rencontre, ait été à la hauteur d'un 8eme.
Leur premier but de Shatov (51eme), est entaché d'un hors jeu flagrant plus gros que le bide de Hulck buteur d'un pénalty imaginaire à la (69eme).
A noter qu'à égalité avec les 2 buts du Zenit qui n'auraient jamais du être validé, les équipiers d'Aubameyang entré pour le dernier quart d'heure, ont montré leur force de caractère. Ils ont recreusé l'écart aussitôt l'engagement du second but avant de resservir la soupe à la grimace, moins de dix minutes après.
___________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/téléchargement_(7).jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/téléchargement.jpg

Manchester City (0) - FCBarcelone (2).

Les joueurs de Gerardo Martino ont fait un grand pas vers leur septième participation consécutive aux quarts de finale.
Ils se sont imposés face à une équipe de Manchester City grâce à un pénalty de Lionel Messi (54'), et Daniel Alvès (90').
L'abattage de Yaya Touré et de Fernandino ont considérablement gêné les blaugranas, et un Victor Valdès des grands soirs, a du sortir le grand jeu devant les grands gabarits anglais.
Le tournant de ce match tant attendu est intervenu quatre minutes après la pause, quand le défenseur central de l'équipe mancunienne Demichelis, crochetait son compatriote Lionel Messi et concédait un pénalty justifié.
Il se faisait derechef expulsé, laissait ses partenaires dans le désarroi à dix et permettait au petit argentin d'ouvrir le score.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/7769812426_lionel-messi-transforme-un-penalty.jpg

En faisant entrer dés lors Nasri et Lescott pour équilibrer son équipe, Manuel Pellegrini frileux dans sa composition de départ, a entretenu l'espoir d'un retour en jouant en contre et se procurant quelques occasions chaudes.
Mais l'infériorité numérique a montré les limites du système, avant que Daniel Alvès ne porte l'estocade.
City déçoit une nouvelle fois, et disparait prématurément de la scène européenne, ceci dès les 8eme.
___________________________________________________________________________________________________________


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/Arsenal_s120.pnghttp://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/bayern_munich.jpg

Arsenal (0) - Bayern Munich (2).

Le Bayern de Munich aime venir à Arsenal.
8'. Faute de Boateng sur Ozil. Celui ci veut se faire justice, mais rate lamentablement la sanction suprême. Neuer n'ayant qu'une parade a effectuer au beau milieu de sa cage. L'ex stratège allemand, errera désormais comme une âme en peine sur le terrain et laissera ses équipiers en infériorité numérique tant il fût transparent. Aucune révolte de bon sens d'amour propre, un vide sidéral.
37'. Le fait du match. Sur une louche somptueuse de Tony Kroos, Arjen Robben se présente seul devant le goal des gunners Sczesny qui le crochète sans réfléchir à la conséquence de son geste. Il hérite d'un carton rouge, et se fait expulsé logiquement.
Arsène Wenger exécute son second changement en faisant sortie Garzola, pour faire entrer Fabianski dans les buts, après celui de Gibbs blessé au début de la rencontre par Monréal. Ce qui fait déjà 2 changements au bout d'une demi heure de jeu, c'est beaucoup en Champions League.
L'autrichien bavarois met son pénalty sur le poteau.
54'. Tony Kroos, l'intenable internationale allemand milieu de terrain, enroule une frappe somptueuse dans la lucarne de Fabianski impassible sur le coup.
74'. Rosiky entre et remplace Chamberlain. Giroud n'entrera pas pour épauler Yaya Sanogo le Champion du Monde à la pointe de l'attaque. L' ancien joueur d'auxerre a bien tenu son rôle, pour sa 3eme titularisation depuis le début de sa saison plombée par des blessures répétitives.

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/yaya-sanogo.jpg

88'. Philippe Lahm capitaine exemplaire replacé au milieu de terrain, trouve Müller esseulé dans la surface londonienne, qui se fend d'une belle reprise de la tête pour enterrer les dernières illusions anglaises.
Au terme d'une seconde mi temps à sens unique, le Bayern s'impose logiquement et prend plus qu'une option pour la qualification.
L'équipe allemande sans Ribéry blessé, aurait pu marquer bien plus de buts.
Il faudra bien plus qu'un miracle à l'Allianz Arena au retour, même si l'équipe de Sagna y avait marqué 2 buts la saison dernière.
________________________________________________________________________________________________________

Faute de munitions, embarqué dans une longueur sans nom, le reste fera l'objet d'une suite par ailleurs.
 
Suggestions