Vous saurez tout sur la journée 27 (suite).

Ligue 1

 
0
 

http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/logo_sco.jpg http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/508009.png
Le SC Bastia était top tendre pour le SCO Angers. L'attaquant bouillonnant Karl Toko Ekambi par deux fois, et Grégory Bourillon son défenseur monté aux avants postes ont placé les Corses à la peu enviable 19ème place. En recevant le FCNantes pour leur match en retard, ils ne seront pas dans les meilleurs dispositions car ils devront de surplus, se passer de leur capitaine Yannick Cahuzac. Ce dernier a, une nouvelle fois été expulsé à Angers. Il s'est emporté maladroitement contre le panneau du 4ème arbitre qui l'aurait effleuré lors de son changement. Au lieu de faire profil bas avec ses statistiques défavorables, il s'est vu alors signifier son 4ème carton rouge de la saison, le dixième depuis 2013. Il va faire un mécontent sur son Ile de Beauté en la personne de Cyril Rool un de ses anciens partenaires bastiais qui lui était resté sur 3 rouges en 1 saison.
Ce lundi matin, François Ciccolini l'entraineur de Bastia, a été démis de ses fonctions. Il est remplacé par Lui Almeida le technicien portugais lui même viré du Red Star (D2) en décembre dernier. C'est après Sylvain Ripoll (Lorient), Frédéric Antonetti (Lille), Frank Passi (Marseille), Frédéric Hantz (Montpellier), et René Girard (FC Nantes), le 6ème entraîneur débarqué en cours de cette saison.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/500225.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/500075.png
Patrice Garande l'entraineur caennais a joué un bien mauvais tour à ses anciennes couleurs.
Les normands se sont sortis les tripes à la mode de Caen en déjouant tous les pronostiques pour s'imposer dans le chaudron vert et se donner un peu d'air au classement général.
A la demi heure de jeu, l'ancien nantais Vincent Bessat désormais caennais s'est échappé sur son aile gauche, a centré pour l'ex nantais Ronny Rodelin qui a catapulté la balle sous la transversale de Stéphane Ruffier. Le FCNantes se rappelait au souvenir de sa rivalité Verte des années 70.
Les stéphanois ne reviendront pas, et seront même tout heureux de voir la transversale et la main ferme d'un arrêt extraordinaire de leur gardien pour ne pas sombrer davantage. Bordeaux et Marseille se dressent sur leur route de la conquête d'une 5ème place qualificative pour l' Europa , et la 4ème place semble inaccessible puisque promise à Lyon l'adversaire régional honni.


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/500080.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/500154.png
L'Olympique Lyon a une division offensive de grande qualité. Aprés avoir passé 11 buts en Europa League sur 2 rencontres aux néerlandais d' AZ Alkmaar, 4 à Dijon entre ses 2 tours de Coupe et 4 autres avant tout cela contre Nancy, les partenaires de Nabil Fékir ont étrillé le FC Metz 5/0. Menphys Depay par deux fois, Balliu (csc), Alexandre Lacazette et Mathieu Valbuena sont les buteurs lyonnais. Le prochain tour d'Europa League contre la Roma avec le retour dans la botte vaudra son pesant d'or. Espérons juste que la défense des Gônes sera à la hauteur de son attaque lors de ce double affrontement...


http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/500083.png http://irofoot.s3.amazonaws.com/images/photos/article/PSG_logo.png
Frank McCourt, le nouveau boss de l'Olympique de Marseille a pu mesurer tout le chemin qu'il lui reste à parcourir pour accomplir son rêve de gagner la Ligue des Champions suite à la déculottée de ses poulains face à l'armada parisienne. « Je ne pourrais pas signer chèque sur chèque, comme le font les qataris avec le PSG », avait t'il déjà prévenu. Avec le 5ème budget de Ligue 1, son club est a peu près dans les clous des résultats prévisibles.
En recrutant le solide Rudy Garcia, il s'est doté d'un entraîneur qui tirera le meilleur de ses joueurs et en faisant revenir Dimitri Payet, il s'est trouvé une tête de gondole. C'est trop peu pour retrouver les sommets. Le PSG, Lyon, Monaco ont mis la barre trop haute, l'OM risque de jouer les seconds rôles pendant un bon moment.
Pour en revenir au dimanche noir olympien, Sakaï et ses équipiers ont pris froid chez eux lors de la rencontre de fermeture de la 27ème journée.
Marqinhos a ouvert le bal au bout de 5 minutes seulement. Edison Cavani en marquant son 26ème but de la saison a refroidi toutes les ardeurs marseillaises dix minutes après. Lucas Mouras au retour de la pause a définitivement scellé le sort de la rencontre. La dernière recrue de poids parisienne, le champion du monde Julian Draxler a plongé ensuite le Vélodrome dans la tourmente avant que Blaise Matuidi ne signe la fin du bal. Le but de l'honneur sauf marqué par Rod Fanni n'étant qu' anecdotique pour éviter une fanny qui se profilait.. .
 
Suggestions